Dossier

Cet article est issu du dossier «Affaire Vital Kamerhe en RDC : un directeur de cabinet face à la justice »

Voir tout le sommaire
Justice

RDC : qui sont les personnalités pointées par Vital Kamerhe ?

Le président congolais, Félix Tshisekedi, et son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, lors d'une visite officielle le 2 septembre 2019.

Le président congolais, Félix Tshisekedi, et son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, lors d'une visite officielle le 2 septembre 2019. © DR / présidence de la République, RDC

Lors de l’ouverture de son procès, Vital Kamerhe s’est défendu en expliquant qu’il n’était pas seul en charge de la supervision du Programme des cent jours. Qui sont les autres personnalités qu’il a évoquées ?

« Je n’étais pas le seul superviseur du Programme des cent jours du chef de l’État ». En prononçant cette phrase, lundi 11 mai, lors de l’ouverture de son procès, Vital Kamerhe avait un objectif clair : s’il ne cesse de clamer son innocence depuis qu’il a été mis en cause et placé en détention provisoire pour détournement présumé de près de 50 millions de dollars de fonds destinés au Programme des cent jours, il entend bien ne pas être le seul à avoir à rendre des comptes.

C’est toute sa ligne de défense qui est ainsi exposée. Vital Kamerhe affirme d’une part ne pas avoir agi de son propre chef, mais au nom de son patron, le président Félix Tshisekedi. Il pointe en outre le fait qu’il n’était pas seul à superviser la mise en musique du Programme des cent jours. « Nous étions neuf », a-t-il insisté.

Neuf superviseurs et vingt membres figurent de fait dans l’organigramme du comité de coordination du Programme des cent jours, chargé de la coordination des travaux, du suivi de leur exécution ainsi que des aspects financiers.

Qui sont donc les responsables pointés par Kamerhe ? Quel était le périmètre de leurs responsabilités respectives au moment des faits visés par l’accusation ? Portrait des personnalités figurant dans l’organigramme de ce comité, auquel Jeune Afrique a eu accès.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte