Mode

Alpha Dia, le mannequin qui lutte à Dakar contre le coronavirus

| Par
Mis à jour le 13 mai 2020 à 18h28
Alpha Dia au centre (avec la chemise bleue), en décembre 2019.

Alpha Dia au centre (avec la chemise bleue), en décembre 2019. © Fondation Alphadia

À travers sa fondation, le mannequin sénégalais Alpha Dia distribue masques, produits de première nécessité et denrées alimentaires aux plus démunis.

L’initiative a même attiré l’attention de Naomi Campbell. Le 25 avril, le top model britannique poste, sur Instagram, une photo du mannequin sénégalais Alpha Dia, accompagné d’un message de soutien. Le jeune homme de 28 ans explique alors, en anglais puis en wolof, comment sa fondation lutte contre le coronavirus à travers la distribution de masques, de produits de première nécessité et de denrées alimentaires aux précaires dans la commune de Grand Dakar, mais aussi en venant en aide au personnel soignant de la capitale sénégalaise.

Au 11 mai, la fondation Alpha Dia, organisation à but non lucratif née en décembre 2019, a levé, depuis mi-mars, la somme de plus de 3 millions de francs CFA (4 573 euros), dont 2 millions remis au Centre de santé de Grand Dakar. « À partir de 2015, au cours de mes déplacements au Sénégal, je me suis demandé comment je pouvais mener de véritables actions sociales pour venir en aide aux plus démunis. J’ai donc créé ma propre fondation, à la fois immatriculée au Sénégal et en Allemagne. Notre travail est principalement axé sur les enfants des rues. Depuis que la crise sanitaire est installée, nous nous concentrons sur les personnes qui subissent les effets du confinement ou de la fermeture de certains services, en particulier à Grand Dakar, la commune dans laquelle j’ai grandi. Tout ceci me tient à cœur », explique Alpha Dia.

Fashions weeks

Né à Diokoul Diawrigne, dans le nord-ouest du pays, il n’a pas un an lorsque sa famille s’installe à Grand Dakar. Dix ans plus tard, il quitte le Sénégal pour rejoindre son père à Hambourg, en Allemagne. Celui qui court les fashions weeks internationales multiplie alors les shootings de luxe et défile pour Prada, Hugo Boss, Jacquemus, Heron Preston, Dries Van Noten, Salvatore Ferragamo, Givenchy, Adidas, Versace et a notamment posé pour le calendrier Pirelli 2017, a débuté sa carrière de modèle à l’âge de 21 ans, quelques mois après avoir été repéré par un photographe dans un restaurant de Hambourg.

Je n’oublie pas d’où je viens. Je suis un pur Sénégalais

Quand on lui demande qui sont ses inspirations dans l’industrie de la mode, il cite principalement des Africains : les mannequins et designers bissau-guinéens Armando et Fernando Cabral ainsi que le mannequin ivoirien Adonis Bosso. « Depuis que j’ai signé avec ma principale agence, Modelwerk, j’ai pu travailler dans de nombreux pays à travers le monde, en commençant par défiler pour la fashion week de Milan. C’est une chance, mais je n’oublie pas d’où je viens. Je suis un pur Sénégalais. Je ne peux pas fermer les yeux sur les problèmes qui existent là d’où je viens. Tout le travail mené avec la fondation fait partie de moi. »

Un million de masques

En Allemagne, l’organisme est géré administrativement par deux personnes. Sur le terrain, à Dakar, Alpha Dia emploie quatre personnes rencontrées par l’entremise de la chaîne locale Grand Dakar TV. La fondation, qui continue de recevoir des donations anonymes – de la part de « beaucoup d’abonnés sur Instagram et d’Africains de la diaspora », précise Alpha Dia –, a d’ores et déjà confectionné un million de masques en tissu. Et elle ne compte pas s’arrêter là : elle s’apprête à collaborer avec Hugo Boss dans le cadre de la fabrication et la distribution de masques à des influenceurs de mode pour sensibiliser le plus de monde possible sur son travail.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte

devices

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

je m'abonne