Économie

Les États-Unis apportent une garantie de 500 millions de dollars à la Tunisie

Un accord de garantie de prêts de 500 millions de dollars a été signé entre les États-Unis et la Tunisie, afin de permettre l’accès de Tunis aux marchés de capitaux internationaux à des taux favorables, réduisant ainsi le coût de ses emprunts. Cette décision fait suite à une garantie déjà accordée en 2012 pour relancer la croissance économique.

Par
Mis à jour le 4 juin 2014 à 15:40

L’accord a été signé en présence de Hakim Ben Hammouda, ministre de l’Économie et des Finances de la Tunisie. © Hichem

Annoncé en février dernier, un accord de garantie d’emprunts de 500 millions de dollars a été signé entre la Tunisie et les États-Unis, le 3 juin par Hakim Ben Hammouda, ministre tunisien de l’Économie et des Finances, et Jacob Walles, ambassadeur des États-Unis à Tunis. Cette garantie permettra à la Tunisie, dans un contexte de relance de la croissance économique, d’accéder au marché des capitaux internationaux avec un coût d’emprunt moins élevé et des taux d’intérêt plus favorables.

Lire aussi :

Tunisie : ralentissement de la croissance au premier trimestre 2014

La Tunisie lance un emprunt national de 500 millions de dinars


L’Algérie apporte un appui financier de 150 millions de dollars à la Tunisie

Négociations

« La Banque centrale entamera, à partir d’aujourd’hui, des négociations pour choisir les institutions financières qui se chargeront de la réalisation de cette opération. Cette enveloppe sera mise à la disposition du gouvernement tunisien, au cours du mois de juillet 2014 », a précisé Hakim Ben Hammouda, des propos rapportés par l’agence Tunis Afrique Presse.

Cet engagement est le deuxième de son genre, les États-Unis ayant avalisé un accord similaire en 2012, octroyant ainsi à la Tunisie une garantie d’un montant de 485 millions de dollars (792 millions de dinars). Durant cette cérémonie de signature, Jacob Welles, l’ambassadeur américain, a rappelé qu’outre les garanties apportées au pays, l’assistance financière accordée à la Tunisie depuis 2011 s’élève à 400 millions de dollars (653 millions de dinars), rapporte l’agence tunisienne.

Abordant la question de la souscription à l’emprunt obligataire national, le ministre de l’Économie a quant à lui précisé qu’en l’espace de deux semaines, 180 millions de dinars (environ 110 millions de dollars) ont été levés, sur un objectif global de 500 millions de dinars.