Économie

Mobile money : Tigo, Airtel et Zantel s’allient en Tanzanie

EnTanzanie, Tigo, Airtel et Zantel ont signé un partenariat permettant l’envoi d’argent entre les clients de ces trois opérateurs de téléphonie mobile. Environ 16 millions d’abonnés pourraient bénéficier de ce service.

Mis à jour le 6 juin 2014 à 14:24

L’Indien Airtel, Zantel, de l’Emirati Etisalat, et Tigo, du suédo-luxembourgeois Millicom, ont en effet annoncé le 4 juin le lancement d’un partenariat, permettant le transfert d’argent entre les abonnés de ces trois opérateurs. Seize millions de personnes pourraient bénéficier de cette solution. Dans les pays africians où il est disponible, ce service est d’ordinaire réservés aux abonnés d’un même opérateur.

Modalités

Lire aussi :

Le mobile banking au service de l’inclusion financière
Pourquoi l’Afrique n’a pas la fibre numérique

Pour Diego Gutierrez, le directeur général de Tigo en Tanzanie – qui compte 6 millions de clients – il s’agit d’une avancée devant permettre à davantage de Tanzaniens d’avoir accès à des services financiers, tout en soutenant la croissance du secteur des télécommunications.

« Les commissions prises par les opérateurs téléphoniques ne devraient pas être augmentées », précise-t-on chez Zantel.

Vodacom, leader en Tanzanie avec 12 millions d’abonnés, n’a pas rejoint les trois autres opérateurs. « Nous ne désespérons pas de trouver prochainement un accord avec Vodacom », a conclu Diego Gutierrez. En février dernier, Tigo avait d’ores et déjà crée une première sur le continent en rendant possible l’envoi d’argent entre deux pays, à savoir la Tanzanie et le Rwanda.