Politique

Convalescence d’Amadou Gon Coulibaly en France : quel impact sur la campagne présidentielle ?

Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Cöte d'Ivoire, en 2017 à Abidjan (archives).

Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Cöte d'Ivoire, en 2017 à Abidjan (archives). © Issam Zejly pour Jeune Afrique

Le chef du gouvernement a subi un examen de coronarographie, lundi, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Il restera en France pour « quelques semaines », faisant naître les interrogations sur l’impact que cette convalescence aura sur la campagne du candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre prochain.

Dans un communiqué publié ce mardi 5 mai à la mi-journée, la présidence ivoirienne explique qu’à « l’issue de cet examen, son médecin traitant a prescrit un suivi médical et une période de repos ». Amadou Gon Coulibaly poursuivra « son séjour en France pour quelques semaines avant  de regagner la Côte d’Ivoire ».

D’après la présidence, le Premier ministre a subi un « examen de coronarographie » lundi à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris « dans le cadre de son contrôle médical périodique ». La coronarographie permet d’observer d’éventuels rétrécissements des artères pouvant altérer la circulation sanguine au niveau du cœur.

Deux ou trois semaines de convalescence

Selon nos informations, le Premier ministre souffrait d’athérosclérose. Il s’est fait poser un stent pour réduire le risque que les artères se rétrécissent de nouveau, et devrait subir de nouveaux examens. « S’ils sont bons, il pourrait être autorisé à sortir de l’hôpital d’ici à la fin de la semaine », assure l’un de ses proches.

« Le Premier ministre va très bien », a assuré Alassane Ouattara lors du conseil des ministres, ce mercredi. « On lui a posé un stent. Moi même, j’en porte depuis 1999 », a ajouté le chef de l’État.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte