Économie

Afrique-France : le réseau africain de Stéphane Richard, PDG d’Orange

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16h14
Stephane Richard, PDG du groupe Orange

Stephane Richard, PDG du groupe Orange © Stephane Richard, PDG du groupe Orange. © Vincent Fournier/JA

Chefs d’État, ex-politiques, partenaires et dirigeants d’Orange… Stéphane Richard s’est entouré de nombreuses personnalités africaines pour gérer les affaires de son groupe sur le continent. 

Stéphane Richard en est persuadé : partout où il est présent, son groupe peut apporter une aide précieuse dans la lutte contre le Covid-19. Si en France l’entreprise met au point un logiciel pour tracer les malades et détecter les nouveaux foyers de contamination, en Afrique ses filiales fournissent aussi aux gouvernements des informations anonymisées sur les déplacements de leurs 120 millions de clients afin d’anticiper la propagation du virus.

Cette force de frappe, l’opérateur français la doit à sa présence dans 17 pays du continent. Pourtant peu familier de l’Afrique lorsqu’il débarque en 2009 au sein de ce qui s’appelle encore France Télécom, Stéphane Richard perçoit tout de suite son potentiel.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer