Dossier

Cet article est issu du dossier «Affaire Vital Kamerhe en RDC : un directeur de cabinet face à la justice »

Voir tout le sommaire
Politique

RDC : qui compose le premier cercle de Vital Kamerhe, incarcéré à la prison de Makala ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 29 avril 2020 à 17h54
Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi.

Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. © Vincent Fournier/JA

Membres du gouvernement, collaborateurs, proches parents… Qui forme la garde rapprochée du directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, aujourd’hui incarcéré ?

En attendant l’ouverture de son procès le 11 mai, dans l’affaire de la gestion des fonds du programme des cent jours, Vital Kamerhe reste pour le moment incarcéré à la prison centrale de Makala. Derrière les barreaux depuis le 8 avril et soupçonné de détournement de deniers publics, le directeur de cabinet du chef de l’État, Félix Tshisekedi, a pour l’instant vu trois de ses demandes de mise en liberté provisoire rejetées.

Au cours des dernières semaines, cet ancien président de l’Assemblée nationale a été confronté à plusieurs personnalités impliquées dans ce programme d’urgence. Selon la justice, qui a choisi de le maintenir en détention, il existe contre ce dernier « de sérieux indices de culpabilité ». Le dossier est désormais entre les mains du tribunal de grande instance de Kinshasa/La Gombe.

À Makala, il ne reçoit qu’un petit nombre de fidèles, parmi lesquels des membres du gouvernement, des collaborateurs, mais aussi de proches parents.

• Pacifique Kahasha

Pacifique Kahasha.

Pacifique Kahasha. © TV5 Monde

Chargé de mission à la présidence de la République. Très proche du directeur de cabinet, qui le considère comme un fils. Entrepreneur local, c’est dans son hôtel, à Bunia, que Tshisekedi, Vital Kamerhe et leurs équipes étaient logés pendant la campagne électorale, dont il a été l’un des financiers. Présenté comme un homme pragmatique, il fait partie de l’équipe qui suit les négociations pour la libération provisoire du directeur de cabinet.

Hamida Kamerhe

Hamida Kamerhe.

Hamida Kamerhe. © Hamida / Twitter

Son épouse depuis 2019. Elle est cofondatrice et présidente de la fondation La Colombe. Devenue incontournable dans l’entourage de Kamerhe, elle est régulièrement consultée par ce dernier, à qui elle apporte ses conseils. Elle a pu lui rendre visite quasiment tous les jours depuis son incarcération. Elle est aussi en contact avec le couple présidentiel, et notamment la première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, auprès de qui elle plaide la cause de son mari.

Michel Moto 

Michel Moto.

Michel Moto. © MPB TV

Son secrétaire particulier. Discret et peu loquace, il est très proche de Vital Kamerhe, avec lequel il travaille depuis près de six ans. Cet ancien diplômé en communication a rejoint la branche belge de l’UNC, le parti de Vital Kamerhe, dès la fin de 2010. Il y a gravi tous les échelons en interne, jusqu’au poste de directeur de la fédération. Il est désormais le  coordonnateur de l’ensemble de la diaspora membre de l’UNC. Il est l’un des principaux relais sur lesquels Kamerhe s’appuie depuis son incarcération, le 8 avril. Les deux hommes demeurent en contact régulier.

Molendo Sakombi 

Molendo Sakombi.

Molendo Sakombi. © DR

Fidèle parmi les fidèles et actuel président provincial de l’UNC à Kinshasa. Le ministre des Affaires foncières est au sein du gouvernement l’un des principaux soutiens de Vital Kamerhe, à qui il voue une véritable affection. Fils de Dominique Sakombi Inongo, l’ancien ministre de l’Information de Mobutu, il s’est lui aussi beaucoup investi dans la campagne électorale du ticket Tshisekedi-Kamerhe. Il a par ailleurs été le président du conseil d’administration de Canal Futur, la chaîne de télévision de Vital Kamerhe. Patron de 7/7.cd, l’un des médias en ligne les plus lus en RDC, il est aussi promoteur immobilier.

Eustache Muhanzi 

Eustache Muhanzi.

Eustache Muhanzi. © Ministère de l’Hydraulique

Ministre d’État chargé des Ressources hydrauliques et de l’Électricité, il est avocat de profession. Longtemps homme de l’ombre de Vital Kamerhe, il dirigeait la cellule électorale du Cap pour le changement (Cach) aux côtés de son confrère de l’UDPS (la formation de Tshisekedi) Jacquemain Shabani. Il est l’un des rares ministres étiquetés UNC a avoir eu accès à Kamerhe en prison.

Amato Bayubasire Mirindi 

Député national élu de Walungu, il est l’un des hommes de confiance de Vital Kamerhe. Tous deux se sont rencontrés lorsqu’ils étaient membres du PPRD, le parti de Joseph Kabila. Lorsque Kamerhe a quitté cette formation, en 2010, pour fonder l’UNC, Amato Bayubasire Mirindi l’a suivi. Il est alors devenu responsable du parti dans la province du Sud-Kivu, le fief du directeur de cabinet de Tshisekedi. Il a ainsi été à la manœuvre pour organiser la campagne du futur président dans cette province, à la demande de Kamerhe.

Licencié en sciences commerciales et administratives et formé au droit international humanitaire à l’Université catholique de Bukavu, Amato Bayubasire Mirindi a par ailleurs été le conseiller financier du ministre provincial des Finances dans le Sud-Kivu.

Maître Saturnin Zirimani

Maître Saturnin Zirimani.

Maître Saturnin Zirimani. © DR

Avocat et assistant principal de Vital Kamerhe depuis la nomination de ce dernier en tant que directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, il est l’un des membres clés de son équipe. Il est l’homme qui gère tous ses dossiers. Depuis son incarcération, c’est lui qui a été chargé de mettre en place et de coordonner sa stratégie de défense avec les autres avocats, qui conseillent également le détenu.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte