Transport aérien

Asecna : qui est Jean Lamy, le nouveau président du conseil d’administration ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 28 avril 2020 à 16h17
Jean Lamy, le nouveau président du Conseil d’administration

Jean Lamy, le nouveau président du Conseil d’administration © 3TV/Capture Ecran

Le 20 avril, à Bissau, l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), dirigée par le Nigérien Mohamed Moussa, a désigné le nouveau président de son conseil d’administration.

Chef de la délégation européenne auprès du Burkina Faso et de l’Uemoa de 2015 à 2019, l’ancien ambassadeur de France Jean Lamy prendra, le 1er mai, et pour trois ans, la présidence du conseil d’administration de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). Cette décision a été avalisée le 20 avril à Bissau lors d’un comité des ministres des Transports, consultés à distance.

Il succédera à Jean-François Desmazières, lui-même ancien ambassadeur de France, qui était en poste depuis 2017.

Contexte difficile

Conseiller au sein de la mission permanente française au siège de l’ONU, à New York, depuis octobre 2019, Jean Lamy a été, entre 2010 et 2013, ambassadeur à Bujumbura, puis coordinateur pour la relance des actions de coopération à Bangui.

Il est de tradition que le poste de président du conseil d’administration de l’Asecna échoie à un ancien ambassadeur de France. Mais, ces derniers mois, l’hypothèse de nommer un dirigeant subsaharien avait été évoquée.

Jean Lamy prendra ses fonctions dans un contexte difficile. En raison de la fermeture des espaces aériens aux lignes commerciales due à l’épidémie de coronavirus, l’institution panafricaine, qui vit exclusivement des redevances de survol des compagnies aériennes, devrait connaître une chute importante de ses ressources. Elle a déjà enregistré une baisse de 70 % de son trafic aérien, selon son directeur général, le Nigérien Mohamed Moussa.

Au second semestre de 2020, ce dernier arrivera également au terme de son mandat. Il devrait être candidat à sa propre réélection.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte