Santé

Coronavirus : à Madagascar, le « remède » d’Andry Rajoelina coule à flots

Un homme obtient sa bouteille remplie d'un extrait de plantes censé protéger du Covid-19, à Antananarivo, le 23 avril.

Un homme obtient sa bouteille remplie d'un extrait de plantes censé protéger du Covid-19, à Antananarivo, le 23 avril. © Alexander Joe/AP/SIPA

Quelques jours après son lancement officiel, le Covid-Organics (CVO) du président Andry Rajoelina est distribué gratuitement dans les rues et les écoles malgaches. Malgré les interrogations que suscite ce « remède miracle ».

Il est midi, ce 24 avril, lorsqu’un pick-up dédié à la lutte contre le coronavirus pénètre dans la cour du lycée Jean Joseph Rabearivelo, en plein cœur d’Antananarivo. À l’arrière du véhicule, deux militaires et leur fusil d’assaut gardent le précieux chargement : un tonneau blanc contenant 250 litres de « remède » contre le Covid-19.

Les hommes en treillis transvasent le liquide dans des seaux. Les élèves, vêtus de blouses bleues, sont déjà alignés sur plusieurs colonnes : un par un, ils remplissent leur bouteille vide, imitant leur proviseur qui a montré plus tôt.

Le 20 avril, c’est le président Andry Rajoelina, lui-même, qui lançait le Covid-Organics (CVO), un « remède traditionnel amélioré, curatif et préventif » contre le coronavirus, selon ses mots. Officiellement développé par l’Institut malgache de recherche appliquées (Imra), il s’agit d’une tisane à base d’artemisia et d’autres plantes tenues secrètes. On le trouve en version liquide ou à infuser, avec une posologie définie.

Distribution gratuite

C’était il y a tout juste une semaine, mais le CVO produit déjà des effets sociaux visibles. Les autorités en distribuent dans les écoles – depuis leur réouverture progressive, le 22 avril – et dans la rue, dans les régions d’Antananarivo, de Fianarantsoa, et de Toamasina, les zones les plus touchées par la pandémie.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte