Économie

Les réseaux ivoirien et sénégalais de Yérim Sow

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 avril 2020 à 16h42
Yérim Sow, patron du groupe Teyliom.

Yérim Sow, patron du groupe Teyliom. © CHRISTOPHE ASENGESHO/ACF/JA

Fils d’Aliou Sadio Sow, fondateur de la Compagnie sahélienne d’entreprises (CSE), Yérim Habib Sow a bâti sa fortune à l’écart des affaires familiales. D’Abidjan à Dakar, enquête sur les réseaux du patron du groupe Teyliom.

Cet Ivoiro-Sénégalais, qui suit avant tout ses intuitions, a été l’un des premiers à anticiper l’explosion des télécoms. Actionnaire historique de MTN Côte d’Ivoire, Yérim Sow est aussi depuis 2018 copropriétaire de Free au Sénégal aux côtés du Malgache Hassanein Hiridjee et du Français Xavier Niel.

Discret et même secret, le quinquagénaire, qui a réuni ses différentes activités (banque, agro-industrie, immobilier, télécoms et hôtellerie) au sein du groupe Teyliom, a connu au cours de la dernière décennie des difficultés dans le financement de ses projets immobiliers et hôteliers.

En cette période de pandémie mondiale, il devra encore faire preuve de patience pour mener à bien les chantiers des hôtels de sa filiale Mangalis à Dakar, Abidjan, Assinie, Cotonou et Pointe-Noire. Il prévoyait, par exemple, d’ouvrir un établissement Noom en mai à Abidjan, en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD). Une inauguration qu’il a été contraint de reporter.

En Côte d’Ivoire :

• Yigo Faly Thiam

Yigo Thiam, directeur général de Teyliom.

Yigo Thiam © Piment Bleu/Dadi

Le directeur général de Teyliom fait partie des plus fidèles parmi les fidèles de Yérim Sow. Ce dernier l’avait rencontré dans un vol commercial à la fin des années 1990. Au sein de Telecel, cet ancien auditeur (cabinets Pwd et Ernst&Young) a officié en tant que directeur administratif et financier.

Également actionnaire de Teyliom, Yigo Faly Thiam a toujours été au cœur de toute la stratégie du groupe depuis Abidjan, dont il pilote les investissements en duo avec Jean-Charles Bessé, directeur administratif et financier – et expert-comptable de formation.

Enfin, c’est lui qui a coopté la fondatrice du groupe Beezy Africa, Penda Diop Cissé, pour accompagner, avec son agence de communication Piment Bleu, le déploiement de Mangalis (la filiale hôtelière de Teyliom) sur le continent.

Kouassi Kouamé Patrice

Kouassi Kouamé Patrice, avocat.

Kouassi Kouamé Patrice, avocat. © DR

Cet avocat ivoirien, alias KKP (cabinet Emeritus) est un proche de Yérim Sow. Il est l’un des conseils du groupe Teyliom, où il travaille étroitement avec Yigo Faly Thiam. Député de Yamoussoukro depuis décembre 2016, il est membre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié, ex-allié du chef de l’État Alassane Ouattara.

Fabrice Sawegnon

Fabrie Sawegnon, directeur général du groupe Voodoo.

Fabrie Sawegnon, directeur général du groupe Voodoo. © Bruno Lévy pour JA

Le directeur général du groupe Voodoo, communicant externe de la présidence ivoirienne et proche du ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, a noué une alliance éphémère en 2019 avec Yérim Sow. Ensemble, ils se sont positionnés sur le grand projet de construction du parc des expositions d’Abidjan, situé sur la route de l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny. En compétition avec les Turcs de Summa et les Ivoiriens de PFO Africa, ils n’ont pas remporté ce marché, mais ils ont gardé des liens.

Au Sénégal : 

Mass Thiam

Mass Thiam

Mass Thiam, ancien directeur général de l’opérateur télécoms Tigo. © DR

À Dakar, l’ancien directeur général de l’opérateur télécoms Tigo a été nommé en janvier à la tête de l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides. Fidèle de Yérim Sow, il a ainsi rejoint le secteur public, huit ans après avoir officié au sein de l’Agence chargée de la promotion des investissements (Apix).

Entre-temps, ce diplômé de HEC Montréal, qui a débuté sa carrière dans le secteur pétrolier, a été directeur des opérations, puis vice-président de la société d’offshoring PCCI (dont Yérim Sow est l’un des fondateurs), mais aussi directeur général adjoint et directeur général de la branche immobilière du groupe Teyliom au Sénégal. Nommé à la tête de Tigo à la demande de son mentor avant que l’opérateur ne soit renommé Free, il a pâti du manque de coordination des actionnaires (Sow, Hiridjee et Niel) et a fini par jeter l’éponge en janvier 2019.

Ibrahima Cheikh Diong 

Ibrahima CheikhDiong, ancien ministre-conseiller.

Ibrahima CheikhDiong, ancien ministre-conseiller. © DR

Diplômé des universités Hohai de Nanjing et Columbia de New York, cet ancien ministre-conseiller pour les affaires chinoises et ambassadeur itinérant, qui parle couramment l’anglais mais aussi le mandarin, est l’un des piliers de la garde dakaroise de Yérim Sow. Très en vue pendant le second mandat du président Abdoulaye Wade, proche de son fils Karim, il a également été secrétaire permanent au sein du ministère de l’Énergie. Il a en outre été le premier président du conseil d’administration de Sénégal Airlines.

À partir de 2012, cet ancien collaborateur du cabinet américain Booz, Allen and Hamilton, aujourd’hui âgé de 59 ans, s’est mué en chef d’entreprise en fondant Africa Consulting and Trading (ACT). Outre le conseil aux entreprises (dont Teyliom) et aux États, Ibrahima Cheikh Diong s’est aussi spécialisé dans l’animation de conférences de haut niveau aux quatre coins du continent.

Amadou Hott

Amadou Hott, Ex-directeur général du Fonds souverain d'investissements stratégiques.

Amadou Hott, Ex-directeur général du Fonds souverain d'investissements stratégiques. © Amadou Hott © BAD/ADB

Ex-directeur général du Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis), chargé un temps de faire avancer le projet du nouvel aéroport Blaise-Diagne (AIBD) de Dakar en tant que président de son conseil d’administration, Amadou Hott, 47 ans, vice-président de la BAD entre 2016 et 2019, est devenu un intime de Yérim Sow par l’intermédiaire d’Ibrahima Cheikh Diong.

Entré au gouvernement en avril dernier en tant que ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale, l’ancien banquier d’affaires spécialiste des fusions-acquisitions et des questions de financement est d’un naturel prudent et fuit les joutes politiciennes.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte