Start-up

Au Maroc, la CGEM et l’IFC s’associent pour promouvoir les start-up

Drone de la start-up marocaine Farasha équipé pour effectuer des opérations de désinfection

Drone de la start-up marocaine Farasha équipé pour effectuer des opérations de désinfection © Farasha

En cette période de crise sanitaire, le patronat marocain et la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé lancent une initiative pour aider les start-up marocaines à s’internationaliser. Le partenariat vise, dans un premier temps, la zone Afrique du Nord.

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a lancé une initiative pour la promotion de quelques start-up marocaines en partenariat avec l’IFC. Baptisée « SolidariTECH », cette campagne vise à déployer les solutions proposées par ces start-up dans des pays voisins tels que l’Algérie et la Tunisie.

Les start-up sélectionnées bénéficieront d’un programme d’accompagnement spécifique, notamment pour le développement et l’internationalisation de leurs offres.

« Conscients de l’importance de la digitalisation et des start-up innovantes dans notre économie et dans la lutte contre le Covid-19 en particulier, nos deux institutions joignent leurs efforts pour soutenir ces acteurs en leur facilitant l’accès à de nouveaux marchés et l’internationalisation de leurs offres », indique Chakib Alj, le président de la CGEM.

Réponse adéquate en cette période de crise

Il est aussi prévu dans le cadre de ce partenariat que les deux institutions travaillent également à l’identification des réformes prioritaires qui pourraient aider à la promotion de la digitalisation au Maroc. Les dirigeants pensent que cette période de crise sanitaire est une opportunité pour les acteurs des écosystèmes digitaux.

« Dans le contexte actuel de la crise sanitaire du Covid-19, les start-up peuvent apporter une réponse adéquate dans le domaine de la santé, de l’éducation ou encore du transport. Les start-up représentent le fer de lance d’un nouveau modèle de développement », souligne Xavier Reille, directeur de l’IFC pour la région Maghreb.

Désinfecter les rues ou étudier à distance

Parmi ces plateformes, on retrouve notamment Farasha, qui déploie des drones de pulvérisation de produits sanitaires désinfectants. Une technique qui permet une désinfection à une échelle plus importante, en optimisant le temps, les ressources et le coût. Pour cette période de crise sanitaire, Farasha propose également un service de surveillance par drones équipés d’une caméra très haute définition, avec une diffusion en direct.

Cette start-up qui a été créée, par un groupe d’ingénieurs marocains basés en France en 2016, s’est spécialisée dans la fourniture de services de contrôle et de maintenance à la pointe de la technologie. Leur première cible a été les centrales solaires et éoliennes au Maroc, mais aussi les plateformes industrielles. Abderahman Kriouile, CEO de Farasha, voulait révolutionner les opérations de maintenance auprès des grands groupes.


Lire Aussi : La tech se mobilise contre le coronavirus


Autre exemple de start-up mise en avant par la CGEM et l’IFC, Mathscan. Cette plateforme qui propose du tutorat intelligent à distance, s’est mise en mode gratuit pour l’ensemble des élèves marocains. Ses algorithmes permettent de détecter les lacunes accumulées durant les années antérieures et leur origine. Ensuite, un diagnostic précis et personnalisé est mis à la disposition de l’élève mais aussi un programme de remédiation personnalisé et adapté aux difficultés identifiées chez chaque élève.

Mathscan se présente comme l’unique solution dans le monde arabophone actuellement capable d’identifier et de remédier aux lacunes en mathématiques des élèves. En cette période, l’entreprise a mis en ligne plus de 1 000 vidéos didactiques en mathématiques, conformément à l’architecture du programme marocain.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte