Politique

Cameroun : le journaliste Éric Kouatchou libéré

Le journaliste Éric Kouatchou.

Le journaliste Éric Kouatchou. © DR

Arrêté au Cameroun le 2 avril dernier, le journaliste Éric Kouatchou a été libéré lundi après-midi, selon son avocate Pascaline Mélinon.

Le journaliste a finalement recouvré sa liberté lundi 13 avril. Détenu depuis le 2 avril, il lui était interdit de communiquer avec ses visiteurs.

La police n’a toujours pas révélé les raisons de son arrestation. Selon les informations de Jeune Afrique, ses ennuis judiciaires ont un lien avec cette vidéo jugée « offensante » par Yaoundé. On y voit le président français Emmanuel Macron promettre à Abdoulaye Thiam, un activiste camerounais, de « mettre la pression » sur son homologue Paul Biya afin de faire cesser les violations des droits de l’homme.

Éric Kouatchou, caméraman camerounais résidant en France, couvrait alors, pour le compte de la chaîne CNews, le passage du chef de l’État français au Salon de l’agriculture. Témoin de cet échange impromptu et filmé, il a, toujours selon nos informations, fait l’objet d’une dénonciation de la part d’un autre activiste, proche du pouvoir. Ce dernier accuse le journaliste d’avoir « prêté » son badge à l’opposant afin qu’il puisse approcher Emmanuel Macron.

Bien que libéré, Éric Kouatchou devra prolonger son séjour au Cameroun en raison de l’interruption des liaisons aériennes due à l’épidémie du Corona virus. L’intéressé n’a pas souhaité faire de déclaration.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte