Banque commerciale

Le français BNP Paribas sort définitivement du Gabon

Siège de la BNP Paribas à Paris.

Siège de la BNP Paribas à Paris. © Rémy de la Mauvinière AP/SIPA

Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a déboursé une trentaine de milliards de francs CFA pour reprendre les 47,04 % des parts du groupe bancaire français à la Bicig. Lesquelles actions seront bientôt cédées à un acteur panafricain.

Fin d’un feuilleton qui a duré quatre années. Le 27 mars, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a repris les 47,04 % des parts de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig) jusque-là détenues par BNP Paribas.

L’ex-filiale du groupe français enregistre également l’arrivée à sa tête de l’Ivoirien Olivier William Bene Sammarie. Ce dernier dirigeait la Banque atlantique Cameroun.

Cette opération, qui permet au FGIS de contrôler la banque en attendant l’aboutissement des négociations avec un groupe panafricain, a coûté une trentaine de milliards de francs CFA (entre 41 millions et 61 millions d’euros), selon nos informations, et signe la fin de la présence française dans le paysage bancaire gabonais.

Revente d’ici à la fin de l’année

Si l’identité du futur repreneur de la Bicig demeure un mystère, des sources à Libreville confirment toutefois que l’opération de revente devrait se boucler avant la fin de l’année.

Elle est conforme au désir de Libreville de voir un acteur international récupérer la troisième banque du pays – après BGFI et UGB (Attijariwafabank) -, afin de conserver son accès aux services de correspondance bancaire.


À lire notre dossier Banque : BNP Paribas sonne la retraite


Le groupe français, qui souhaitait se défaire de ses actions depuis 2016, dans le cadre de son désengagement de certains pays du continent, continue toutefois d’assurer provisoirement une assistance technique, tout en mettant du personnel à la disposition de la Bicig.

Spécialisée dans les particuliers, principalement les fonctionnaires, la Bicig a réalisé un résultat net de plus de 11 milliards de F CFA (+14,3 %) en 2018, pour un produit net bancaire de 41,3 milliards de F CFA (63 millions d’euros).

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte