Capital-investissement

Cameroun : Actis finalise le rachat des actifs d’AES dans Sonel

| Par Jeune Afrique
Depuis 2002, le fonds Actis a investi dans 24 transactions liées à la production ou la distribution d’électricité.

Depuis 2002, le fonds Actis a investi dans 24 transactions liées à la production ou la distribution d'électricité. © Antonin Borgeaud/ Editions du Jaguar

Actis a finalisé le rachat des actifs de l’américain AES dans la Société nationale d’électricité (Sonel) du Cameroun. L’opération, d’un coût de 202 millions de dollars, permet au fonds britannique de prendre le contrôle (56%) du producteur national d’électricité du pays et de deux centrales électriques indépendantes à Kribi et Dibamba.

Actis a annoncé, dans un communiqué publié le 13 juin, la finalisation de l’acquisition des actifs du groupe américain AES dans la Société nationale d’électricité (Sonel). L’opération, d’un montant de 202 millions de dollars, permet au fonds britannique de prendre le contrôle (56 %) du producteur national d’électricité du Cameroun et de ses producteurs électriques KPDC (Kribi Power Development Corporation) et DPDC (Dibamba Power Development Corporation). AES annonce « avoir reçu 162 millions de dollars à la clôture de l’accord, conformément au contrat de cession » et indique que le solde de « 40 millions de dollars sera versé en juin 2016 ».

Lire aussi :

Le gouvernement camerounais valide le rachat d’AES Sonel par Actis

Cameroun : le régulateur des télécoms sanctionne AES Sonel

AES Sonel, un échec camerounais

Cameroun : le régulateur des télécoms sanctionne AES Sonel

Actis note, dans un communiqué, que « Sonel fournit 933 mégawatts d’électricité à plus de 800 000 clients à travers le pays », tandis que les centrales de Kribi et Dibamba ont une capacité combinée de 302 MW. Le fonds britannique indique par ailleurs que s’il détiendra directement Sonel, c’est Globeleq, une de ses filiales à 100 %, qui détiendra et opérera les centrales de Kribi et Dibamba.

Potentiel et expérience en Afrique

« Nous sommes heureux d’avoir finalisé cette transaction avec Actis. Le Cameroun est un pays à fort potentiel. Et notre longue expérience dans le secteur de l’énergie combiné à notre connaissance du continent africain renforcent notre conviction quant à nos capacités à mettre en place des infrastructures solides et un excellent service client », s’est réjoui, Torbjorn Caesar, vice-président d’Actis Energy.

Le fonds Actis, qui investit exclusivement dans les marchés émergents, gère un portefeuille d’investissements de 6,5 milliards de dollars à travers le monde. Depuis 2002, le groupe britannique a investi 1,4 milliard de dollars dans 24 transactions liées à la génération et distribution d’électricité.

En dehors du Cameroun, le fonds d’investissement est présent au Kenya, en Tanzanie, en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud. L’investisseur britannique a cédé, dans le courant du mois de mai, une part significative de sa participation de quelque 60% dans la société de distribution d’électricité ougandaise Umeme sur les Bourses de Kampala et de Nairobi. Une opération qui a permis à Actis d’engranger 85,5 millions de dollars.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte