Sécurité

Au Sahel, l’armée française en ordre de bataille face au coronavirus

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 26 mars 2020 à 15h33
Des soldats français de l’opération Barkhane au Mali, en décembre 2019.

Des soldats français de l’opération Barkhane au Mali, en décembre 2019. © Fred Marie/Art In All Of Us/Corbis via Getty Images

Alors que la pandémie touche l’Europe de plein fouet, la gestion des troupes françaises stationnées au Sahel pourraient être réorganisée. 

Si les rotations des soldats vont se poursuivre, le ministère français des Armées a étudié la possibilité de recourir à des équipes moins nombreuses qu’à l’accoutumée en cas d’aggravation de la situation sanitaire dans l’Hexagone.

Confinement obligatoire

Selon nos informations, l’état-major de Florence Parly s’y prépare depuis le 24 janvier, date de la détection des trois premiers cas de Covid-19 en France. En outre, pour pouvoir assurer la relève des troupes stationnées au Sahel et prévenir tout risque de contamination – de ses hommes et par ses hommes –, les militaires dont le départ était prévu pour la fin du mois de mars avaient reçu l’ordre de rester confinés dès la semaine du 9 mars. Le confinement du reste de la population française n’a quant à lui été annoncé que le 16 mars par Emmanuel Macron et a démarré le lendemain.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte

devices

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

je m'abonne