Justice

RDC : remise en liberté de Thierry Taeymans, directeur général de Rawbank

Le directeur général de Rawbank lors d'une table ronde, le 18 septembre 2018.

Le directeur général de Rawbank lors d'une table ronde, le 18 septembre 2018. © Thieey Taeymans, Twitter

Le directeur général belge de Rawbank, première banque privée de RDC, a été remis en liberté vendredi 20 mars, une semaine après son placement en détention provisoire, dans le cadre d’une vaste enquête anti-corruption, a indiqué la banque.

« Rawbank annonce la remise en liberté provisoire de son directeur général, monsieur Thierry Taeymans », a indiqué l’établissement financier dans un communiqué.

La Rawbank remercie « la justice congolaise pour son travail de recherche de la vérité », et « déplore les nombreuses désinformations qui ont circulé dans certains médias ».

Soupçons de corruption

La Rawbank et son DG sont soupçonnés de complicité de détournement de fonds publics destinés à financer les grands chantiers lancés par le chef de l’État il y a un an.

Deux autres entrepreneurs étrangers – libanais et américain – ainsi que le patron congolais d’une entreprise publique ont été placés en détention provisoire dans le cadre de cette enquête qui doit marquer le « renouveau de la justice » d’après les autorités.

La Rawbank est la première banque de la RDC, avec 1 800 collaborateurs, 400 000 clients et un total de bilan de 1,7 milliard de dollars en 2018.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte