Économie

Tchad : Idriss Déby Itno nomme sa fille à la Société de raffinage de N’Djamena

Par - à N'Djamena
Mis à jour le 18 mars 2020 à 09:28

Idriss Déby Itno, président de la République du Tchad, le 13 novembre 2019. © Vincent Fournier/JA

Le 17 mars, le président tchadien a à la fois nommé sa fille, Fatimé Idriss Déby, au poste de directrice adjointe de la Société de raffinage de N’Djamena, et relevé son fils, Seïd Idriss Déby de la direction de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT).

Le chef de l’État tchadien a nommé mardi sa fille, Fatimé Idriss Déby, ancienne directrice commerciale de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), au poste de directrice adjointe de la Société de raffinage de N’Djamena (SRN), détenue à 40 % par l’État du Tchad et à 60 % par les Chinois de la China National Petroleum Corporation (CNPC).

Ce poste, où elle remplace Valerie Commelin, a été occupé par son frère, Seïd Idriss Déby, jusqu’au 26 décembre 2018, date à laquelle il a été nommé directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), dans un contexte de tension avec les coactionnaires chinois de la SRN.

Ce même 17 mars, Seïd Idriss Deby a été remplacé à la tête de la Direction générale de la société des hydrocarbures du Tchad par Ibrahim Mahamat Djamouss. Ce dernier était conseiller pétrole, mines et énergie à la présidence de la République. Il aura pour adjoint Abderahmane Mahamat Acyl, un des frères de la Première dame, Hinda Déby Itno.