Économie

IFC va augmenter sa participation dans Ecobank

Deux filiales de la Société financière internationale (IFC) vont procéder à partir du 1er juillet prochain à la conversion en actions de prêts consentis à Ecobank.

Par
Mis à jour le 16 juin 2014 à 13:14

Deux filiales de la Société financière internationale, IFC Alac Holding Comany II et IFC Capitalization Fund vont convertir environ 75,2 millions de dollars de dette consentie à Ecobank en nouvelles actions du groupe bancaire « avec effet au 1 er juillet 2014 », indique ce dernier dans un communiqué diffusé sur les sites des Bourses d’Abidjan, d’Accra et de Lagos.

Par cette opération, les filiales de IFC vont convertir en nouvelles actions ETI des prêts consentis au groupe panafricain en juillet 2010. Le prêt de 56,38 millions de dollars consenti par IFC Capitalization Fund sera converti en 628,7 millions d’actions Ecobank, tandis que les 18,795 millions de dollars prêtés par IFC ALAC Holding Company II seront convertis en 209,58 millions d’actions du groupe bancaire, qui procédera à l’émission d’environ 838 millions de nouvelles actions, soit une hausse de 4,9 % du nombre d’actions du groupe bancaire.

Lire aussi : 

Ecobank débute ses opérations au Mozambique

Net recul du bénéfice d’Ecobank en 2013

Albert Essien : un homme du sérail à la tête d’Ecobank

Ecobank : une dépréciation inattendue

« Quand Nedbank aura acquis 20 % d’Ecobank »

Participations

Cette opération devrait accroître la participation (directe et indirecte) de IFC dans Ecobank. De 9,4% à la fin de l’année 2013, elle devrait atteindre 13,6% suite à cette augmentation, plaçant ainsi la filiale de la banque mondiale au deuxième rang des actionnaires institutionnels du groupe bancaire derrière le fonds de pension sud-africain Public Investment Corporation (18,2% fin 2013) et devant Asset Management Corporation of Nigeria (Amcon), qui à la même date disposait de 10,4% d’Ecobank.

Le groupe sud-africain Nedbank dispose toujours de la possibilité de convertir en actions le prêt de 285 millions de dollars accordé à Ecobank et d’exercer son option de souscription d’actions pour porter sa participation à 20%.

Présence

En 2013, Ecobank a enregistré un produit net bancaire de 2 milliards de dollars, en hausse de 16% par rapport à 2012. Le groupe bancaire panafricain a néanmoins été confronté à une baisse de 34% de son bénéfice avant impôts, à 222 millions de dollars. Suite à la reprise du capital de Banco ProCredit au Mozambique, le groupe bancaire est désormais présent dans 36 pays africains.