Santé

Covid-19 en Afrique : une carte pour suivre au jour le jour l’avancée de l’épidémie

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 16 avril 2021 à 08h47
Une affiche d’une campagne de prévention contre le coronavirus à Casablanca, le 20 avril 2020.

Une affiche d’une campagne de prévention contre le coronavirus à Casablanca, le 20 avril 2020. © Duffour F/Andia.fr

D’abord peu touché par la pandémie de coronavirus, le continent africain a subi cet hiver une deuxième vague violente et fait face à de nouveaux variants réputés plus virulents. Comment les pays résistent-ils à la pandémie ? Dans quelles régions le taux de létalité est-il le plus élevé et quels sont les pays les plus épargnés ? Notre carte interactive réactualisée chaque jour indique le nombre de cas répertoriés, de décès et de guérisons.

Particulièrement violente au nord et au sud du continent, la deuxième vague de Covid-19 observée depuis la fin 2020 s’est essoufflée en mars. Elle s’est malheureusement distinguée par un taux de létalité plus élevé que ce qui avait été observé depuis un an et le continent dépasse maintenant les 115 000 morts et les 4,4 millions de personnes contaminées. La grande question est désormais celle des vaccins : lesquels seront disponibles sur le continent, par quel biais arriveront-ils et quand, le stockage des doses à conserver au froid sera-t-il correctement assuré et les campagnes de vaccination seront-elles menées efficacement ? En espérant que la multiplication des variants ne complique pas un processus déjà lourd et complexe.

La question des chiffres se pose aussi de plus en plus fortement : le nombre de cas et de décès officiellement présenté est-il fiable ? Actuellement, aucun pays ou presque ne mène de campagne visant, pour reprendre le terme des scientifiques, à « documenter » les cas de Covid. Lorsqu’une personne décède dans un quartier, rien n’est fait pour chercher à savoir si sa mort est liée au virus. Faute de statistiques, on ignore donc comment il se propage réellement, s’il provoque une surmortalité chez les personnes souffrant de certaines vulnérabilités. « On avance à l’aveugle, déplore le Dr Moumouni Kinda, directeur de l’ONG ALIMA. Les chiffres officiels sont relativement faibles, ce qui provoque une baisse d’attention de la population, qui finit par nier l’existence de la maladie et, c’est logique, par refuser les vaccins. »

Mise à jour quotidiennement, notre carte évolutive dresse un panorama en temps réel de l’état d’avancée de la maladie. Elle se concentre sur trois variables : le nombre de décès, le nombre total de cas déclarés depuis le début de l’épidémie, et le nombre de guérisons recensées. En passant votre souris sur chaque pays, vous pourrez consulter le détail de ces informations par pays, mais aussi les différentes mesures de restriction mises en place.

La couleur de la carte est graduée selon le nombre de décès.

Si vous ne parvenez pas à lire la carte : cliquez ici.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte