Pétrole & Gaz

Avec le rachat de Gulf Energy, le français Rubis étend son empreinte au Kenya

Une station KenolKobil, dans la région de Nairobi (Kenya)

Une station KenolKobil, dans la région de Nairobi (Kenya) © Google Maps

Les autorités kényanes ont donné leur feu vert, sous conditions, à l’acquisition de Gulf Energy Holdings Limited par le distributeur français de produits pétroliers, qui devient ainsi le leader sur le marché des stations-services, supplantant Total et Vivo Energy.

Confirmée en décembre dernier, la mainmise de Rubis, via sa filiale locale KenolKobil, sur Gulf Energy Holding Limited vient d’obtenir l’aval de l’autorité kényane de la concurrence (CAK).

Un feu vert donné moyennant des contreparties salariales : « l’autorité approuve le prise de contrôle de Gulf Energy par KenolKobil à condition, et pour une durée de vingt-quatre mois à compter de l’entrée en vigueur de la transaction, que les sociétés fusionnées ne licencient pas les quelque 102 salariés concernés ; ne diminuent pas la rémunération de ces employés et assurent des conditions salariales équivalentes aux salariés des deux sociétés », écrit l’autorité de la concurrence dans sa décision du 25 février.

46 stations-service

Après avoir pénétré le marché kényan en 2015, avec la reprise des actifs de Total dans le transport des bitumineux, puis confirmé en mars 2019 avec le succès de son OPA sur KenolKobil, Rubis poursuit son expansion.

En mettant la main sur le numéro 4 kényan (5,8 % du marché), le distributeur français devient leader de la distribution pétrolière avec 21,2 % des parts de marché, supplantant ainsi Total (16,4 %) et Vivo (16,2 %), tandis qu’OLA ferme le bal avec 6,9 %.

Au Kenya, Gulf Energy est actif sur les principaux segments de marché de distribution. La transaction comprend ainsi un réseau de 46 stations-service, et les segments relatifs aux produits pétroliers commercialisés dans l’aviation, le GPL et les lubrifiants. Gulf Energy détient également deux dépôts de stockage de produits pétroliers à Mombasa et à Nairobi, un site de stockage de GPL avec un centre emplisseur de bouteilles, ainsi qu’une unité de stockage et de conditionnement de lubrifiants.

Sur le continent, Rubis Energie s’est d’abord implanté au Maroc via l’importation et la distribution de GPL, à Madagascar et aux Comores, puis en Afrique du Sud, au Botswana, au Lesotho et au Swaziland, et plus récemment à la Réunion, puis en Afrique de l’Ouest (Nigeria, Sénégal, Togo) et à Djibouti.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte