Politique

Algérie : la justice pointée du doigt après l’acquittement du fils du président Tebboune

Abdelmadjid Tebboune lors d'une conférence de presse à Alger, le 24 novembre 2019.

Abdelmadjid Tebboune lors d'une conférence de presse à Alger, le 24 novembre 2019. © Fateh Guidoum/AP/SIPA

Khaled Tebboune a bénéficié de la relaxe dans le cadre des affaires immobilières de Kamel Chikhi, dit « El Bouchi ». Une partie de l’opinion publique dénonce la clémence dont a bénéficié le fils du chef de l’État.

Le procès de Khaled Tebboune, fils du président Abdelmadjid Tebboune, s’est achevé mercredi soir au tribunal de Sidi M’Hamed d’Alger par un verdict aussi clément que surprenant.

Poursuivi pour « trafic d’influence », « corruption » et « perception d’indus cadeaux » dans le cadre des affaires immobilières de Kamel Chikhi, dit « El Bouchi », Khaled Tebboune a bénéficié de la relaxe.

Le principal accusé, Kamel Chikhi, importateur de viande et promoteur immobilier, également poursuivi dans le cadre d’une affaire de trafic de 701 kilos de cocaïne dont l’instruction n’est pas encore bouclée, a été condamné à huit ans de prison. L’ex-chauffeur du patron de la police nationale, le général-major Abdelghani Hamel, incarcéré à la prison d’El Harrach et poursuivi dans diverses affaires de corruption présumée, a pour sa part écopé d’une peine de quatre ans de prison.

Au cours de son réquisitoire, le procureur de la République avait réclamé une peine de deux ans de prison ferme contre Khaled Tebboune. Le juge n’a pas suivi les réquisitions du procureur en prononçant la relaxe pure et simple au profit du fils du chef de l’État.

Procès inédit

De tous les procès instruits par la justice depuis l’élection en décembre 2019 d’Abdelmadjid Tebboune, celui-ci était sans doute le plus attendu, dans la mesure où figurait, dans le box des accusés, le fils du président.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte