Energie

Total lance son méga-projet en Angola

Le projet Clov a une capacité de production de 160 000 barils par jour. © Herve Piraud/Total

Total a lancé la production du projet Clov, en Angola. Avec ce démarrage, le bloc 17, situé en offshore profond, devient le plus grand bloc opéré par le groupe français avec une production journalière de 700 000 barils de pétrole.

Total démarre la production de Clov, son méga-projet situé en offshore profond, sur le bloc 17, à 140 kilomètres au large de Luanda, conformément au calendrier initial. Avec une capacité de production de 160 000 barils par jour, Clov développera des réserves prouvées et probables de plus de 500 millions de barils.

Après Girassol (2001), Dalia (2006) et Pazflor (2011), Clov est la quatrième unité flottante de production, de stockage et d’enlèvement de pétrole sur le bloc 17. La compagnie publique angolaise Sonangol est le concessionnaire de ce bloc, Total en est l’opérateur et y détient une participation de 40 %, aux côtés de Statoil (23,33 %), d’Esso Exploration Angola (20 %) et de BP (16,67 %).

Angola Total

Projet phare

« Avec Clov, le Bloc 17 devient le plus grand bloc opéré par Total avec une production journalière de 700 000 barils. Clov contribuera de façon significative à la génération de trésorerie du groupe et représente une avancée importante pour atteindre notre potentiel de production de 3 millions de barils par jour à l’horizon 2017 », a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général exploration & production de Total.

« Clov est un projet phare pour Total. Il démontre la capacité du groupe à mettre en production ses projets dans le respect du budget et du planning, sa maîtrise des techniques de pointe en offshore profond et son souci permanent de la sécurité et de l’environnement », s’est-il enorgueilli.

Total en Angola

Présent en Angola depuis 1953, Total produit 600 000 barils équivalent pétrole par jour, ce qui en fait la première compagnie opératrice du pays. Total est également opérateur du Bloc 32, situé en offshore très profond, dans lequel il détient une participation de 30 %.

Lire aussi :

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »

En Afrique, Total affiche des résultats mitigés

Tim O’Hanlon : « Tullow Oil a déjà investi 1 milliard de dollars dans le lac Albert »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte