Elections

Yacouba Isaac Zida : « Je vais rentrer au Burkina Faso pour me mettre au service du peuple »

Yacouba Isaac Zida, l’ancien Premier ministre du régime de transition burkinabè, à Montréal, le 11 juin 2019.

Yacouba Isaac Zida, l’ancien Premier ministre du régime de transition burkinabè, à Montréal, le 11 juin 2019. © David Himbert / Hans Lucas

L’ancien Premier ministre de la transition, exilé au Canada depuis 2016, a l’intention de rentrer à Ouagadougou pour être candidat à la présidentielle d’octobre 2020 malgré les menaces judiciaires qui pèsent sur lui. Entretien.

Il assume désormais pleinement ses ambitions. Jusqu’à présent relativement prudent, Yacouba Isaac Zida n’en fait plus mystère : il vise le palais de Kosyam. Dans un communiqué publié le 17 février, l’ex-Premier ministre de la transition, exilé au Canada depuis 2016, a indiqué qu’il souhaitait rentrer à Ouagadougou pour participer au congrès de son parti, le Mouvement patriotique pour le salut (MPS), qui souhaite en faire son candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020.

Radié des effectifs des forces armées nationales pour « désertion en temps de paix » et « insubordination », mais aussi soupçonné de corruption dans plusieurs dossiers, ce militaire qui avait pris la tête de l’État après la chute de Blaise Compaoré, en 2014, pourra-t-il rentré sans être inquiété ? Lui assure ne rien craindre et dénonce une « cabale » des autorités burkinabè à son encontre. Depuis Ottawa, où il réside avec sa famille, Yacouba Isaac Zida a répondu à nos questions.

Jeune Afrique : Confirmez-vous votre intention d’être candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020 ?

Yacouba Isaac Zida : Je confirme mon intention de répondre à l’appel de mon peuple. Si le congrès du MPS entérine l’appel lancé par son secrétariat exécutif national, le 15 février dernier, pour faire de moi son candidat, alors j’y répondrai favorablement.

Quand comptez-vous rentrer au Burkina Faso ?

J’ai prévu de rentrer au Burkina Faso au plus tard au mois de juin, date à laquelle se tiendra le congrès de notre parti, le Mouvement patriotique pour le salut (MPS). L’ordre du jour n’est pas définitivement adopté, mais ce congrès fera le bilan d’une année d’existence du parti, adoptera sa stratégie électorale, validera les différentes candidatures pour la présidentielle et les législatives, et adoptera le projet de société que le candidat du parti va soumettre au peuple le 22 novembre prochain.

Yacouba Isaac Zida, l’ancien Premier ministre du régime de transition burkinabè, à Montréal, le 11 juin 2019.

Yacouba Isaac Zida, l’ancien Premier ministre du régime de transition burkinabè, à Montréal, le 11 juin 2019. © David Himbert / Hans Lucas

Ils ont échoué dans leur tentative de susciter la haine contre moi

Avez-vous reçu l’assurance de ne pas être inquiété sur le plan judiciaire ou disciplinaire si vous rentrez à Ouagadougou ?

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte