Entreprises & marchés

Avec AfroChampions, l’Afrique vise l’émergence de nouvelles réussites panafricaines

Thabo Mbeki et Aliko Dangote sont chacun co-chairman de l'organisation AfroChampions

Thabo Mbeki et Aliko Dangote sont chacun co-chairman de l'organisation AfroChampions © World Economic Forum / ERIC LARRAYADIEU/AFRICA CEO FORUM/JA

L’Union africaine exhorte, à son tour, les chefs d’États à collaborer avec les principales fortunes du continent pour en faire émerger des champions économiques. Ces derniers, rassemblés au sein de l’Initiative AfroChampions, visent 1 000 milliards de dollars d’investissement d’ici à 2030.

Lors du dernier sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, l’Initiative AfroChampions, projet de mobilisation de fonds d’investissement pour permettre l’émergence de champions économiques africains, a reçu les encouragements officiels du président nigérien Mahamadou Issoufou, chargé de la promotion de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca).

Outre l’annonce de « l’organisation en 2020 d’un sommet sur l’industrialisation de l’Afrique » avec l’Onudi et la CEA, l’organisation à but non lucratif de droit ghanéen AfroChampions est donc appelée à travailler avec les ministres africains, « en particulier chargés du commerce, des finances, de l’industrie et de la planification, du développement » pour avancer dans ce projet.

Il s’agit de drainer « mille milliards de dollars » d’investissement de 2020 à 2030 vers les entreprises « qui ont une forte propension à devenir des champions africains », explique Paulo Gomes, vice-président du comité exécutif de l’organisation AfroChampions, c’est-à-dire « des entreprises qui, dans leur domaine d’intervention comme dans leur capital, dépassent le cadre d’un pays ».

AfroChampions, coprésidé par l’ancien président sud-africain Thabo Mbekki et l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangote, réunit des personnalités du monde des affaires et de la politique. On retrouve notamment le Togolais Gervais Djondo, cofondateur d’Ecobank et fondateur d’Asky, l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, le Malien Samba Bathily, président du groupe industriel et financier Africa Development Solutions, l’Égyptien Naguib Sawiris, président d’Orascom, le Camerounais Paul Fokam, président de la Afriland First Bank, Jean-Louis Billon, PDG du groupe industriel ivoirien Sifca et ancien ministre du Commerce…

Une levée de fonds en préparation

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte