Politique économique

En RDC, une trésorerie resserrée mais des projets maintenus, assure le gouvernement

Le vice-Premier ministre, ministre du Budget de RDC, Jean-Baudouin Mayo Mambeke.

Le vice-Premier ministre, ministre du Budget de RDC, Jean-Baudouin Mayo Mambeke. © Ministère du budget

Derrière un budget ambitieux, un plan de trésorerie plus réaliste : la publication par le ministère des Finances de projections de dépenses amoindries sème le trouble en RDC.

Jean-Baudouin Mayo-Mambeke, le vice-Premier ministre et ministre congolais du Budget, a démenti mardi 18 février les affirmations selon lesquelles le budget 2020 sera de fait modifié, suite à la publication de la part du ministère des Finances, la veille, d’un Plan de trésorerie (PTR) moins dépensier de 4 754 milliards de francs congolais (2,57 milliards d’euros) que le budget annoncé.

La loi de finances votée fin octobre a en effet fixé le budget 2020 à 18 545 milliards de francs congolais, tandis que le Plan de trésorerie publié par le ministère des Finances table sur 13 869 francs congolais, soit 25 % de moins.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte