Start-up

Sendy s’installe sur le marché est-africain de la livraison

L'obligation de transport ferroviaire des containers entre Mombasa et Nairobi a bouleversé le secteur de la logistique au Kenya.

L'obligation de transport ferroviaire des containers entre Mombasa et Nairobi a bouleversé le secteur de la logistique au Kenya. © Khalil Senosi/AP/SIPA

Avec le soutien du japonais ToyotaTsusho Corporation, la start-up kényane spécialisée dans la logistique vient de boucler une levée de fonds de 18 millions d’euros.

« Nous sommes heureux d’annoncer une levée de fonds de 2 milliards de shillings kényans (18,2 millions d’euros) soutenue par Toyota Tsusho Corporation et d’autres investisseurs. » La déclaration, en janvier, de Meshack Alloys, PDG de l’entreprise de transport Sendy Limited, marque la fin d’une opération de financement qui doit permettre à la start-up de s’étendre en Afrique de l’Est.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte