Télécoms

Le World Mobile Congress annulé à cause du coronavirus

Un employé prépare les panneaux de bienvenue pour le World Mobile Congress 2020.

Un employé prépare les panneaux de bienvenue pour le World Mobile Congress 2020. © Emilio Morenatti/AP/SIPA

GSMA, l’association professionnelle mobile qui organise chaque année le plus grand salon mondial de la téléphonie mobile, a décidé d’annuler l’édition 2020 de l’événement qui devait se tenir à Barcelone du 24 au 27 février, du fait de « l’inquiétude mondiale concernant l’épidémie de coronavirus ». Un dizaine de géants du secteur, comme Facebook et Nokia, s’étaient retirés.

Un World Mobile Congress sans Vodafone, Nokia, Deutsche Telekom, le britannique BT ou encore le japonais Rakuten, ni Intel, Facebook, Cisco et le chinois Vivo aurait-il encore eu du sens ? GSMA, l’association professionnelle mobile, qui l’organisait, a préféré annuler l’événement censé se tenir à Barcelone du 24 au 27 février après le retrait de ces géants du secteur, malgré « l’environnement sûr et sain à Barcelone et du pays hôte ».

La cause de ces retraits en série, la montée de l’inquiétude mondiale quant au coronavirus, alors que le World Mobile Congress attire normalement plus de 100 000 personnes, dont 5 000 à 6 000 participants chinois, selon les organisateurs. Avant l’annulation, le premier fabricant chinois de smartphones Huawei, ainsi que son petit rival ZTE, avaient promis que ses dirigeants et son personnel de se soumettraient à une période de quarantaine de deux semaines, tandis que ZTE avait déclaré que son stand et son équipement seraient désinfectés quotidiennement.

Parmi les participants africains, une importante délégation de start-up tunisiennes était notamment attendue, ainsi que Lacina Koné, directeur général de Smart Africa, une alliance coordonnée par l’Union africaine pour la promotion et l’harmonisation des réglementations du secteur numérique sur le continent. Ce dernier devait rendre publiques les conclusions d’une étude sur l’impact des OTT [services audio ou vidéo, comme WhatsApp, qui contournent les opérateurs] sur le secteur africain des télécoms.

Vaines tentatives de maintien

Les organisateurs avaient également cherché à rassurer les exposants, affirmant qu’ils renforceraient les mesures de sécurité, imposeraient des restrictions aux visiteurs chinois et disposeraient de personnel pour prendre la température des visiteurs. Mais ce n’a pas été suffisant, et les annulations ont commencé le 4 février lorsque le coréen LG Electronics, qui occupe l’un des plus grands espaces du salon, a déclaré qu’elle se retirait pour « éliminer le risque d’exposer des centaines d’employés de LG aux voyages internationaux… alors que le virus continue de traverser les frontières ». Vodafone, Deutsche Telekom et Nokia ont quant à elles été parmi les dernières grandes sociétés technologiques à dire qu’elles annulaient leur participation.

La décision sera certainement un coup dur pour Barcelone, car l’énorme salon commercial devrait rapporter près de 500 millions d’euros, selon les organisateurs. Une source proche de l’événement avait déclaré que les organisateurs craignaient de se retrouver avec une facture d’annulation d’environ 100 millions d’euros (110 millions de dollars). Ils se sont heurtés à la résistance des autorités au sujet de la déclaration d’une urgence sanitaire en Espagne qui permettrait à l’assurance de couvrir les coûts.

D’autres grands événement économiques ont été annulés à cause du virus qui a affecté à ce jour 50 000 personnes et causé 1 300 décès, et bien que maintenu, le plus grand salon aéronautique d’Asie à Singapour en enregistré l’annulation de plus de 70 exposants.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte

devices

Les articles sur l'évolution du coronavirus sont gratuits.
Soutenez-nous en vous abonnant pour 1€ !

Les articles sur le coronavirus sont gratuits.
Soutenez-nous en vous abonnant pour 1€ !

je m'abonne