Football

Football : les dix personnalités incontournables sur le continent africain

Mohamed Salah, Didier Drogba et Sadio Mané.

Mohamed Salah, Didier Drogba et Sadio Mané. © Montage JA - AP/SIPA

Dirigeants de clubs, joueurs, présidents de fédérations ou hommes d’affaires contribuent à faire tourner le ballon rond dans le continent. Sélection de dix figures incontournables du jeu footballistique africain.

Mohamed Salah, Sadio Mané ou Didier Drogba, pourtant à la retraite depuis 2018, jouissent d’une notoriété internationale largement supérieure à celle de Moïse Katumbi, Fouzi Lekjaâ ou Ahmad Ahmad, le patron du football africain.

Si les noms des stars de Liverpool sont connus aux quatre coins de la planète, ceux des dirigeants le sont beaucoup moins. Mais tous, chacun dans leur registre, jouent un rôle essentiel dans le sport le plus populaire du continent…

Ahmad Ahmad, président de la CAF (Madagascar)

Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football, en mars 2017.

Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football, en mars 2017. © Mosa’ab Elshamy/AP/SIPA

Élu en mars 2017, Ahmad Ahmad, 59  ans, n’est pas resté inactif. Durant la première phase de son mandat à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), il a initié plusieurs réformes ambitieuses. Dès l’été 2017, il a changé le format de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui se joue depuis à 24 équipes au lieu de 16. Le successeur d’Issa Hayatou a également imprimé sa marque à la Ligue des champions et à la Coupe de la CAF, en faisant passer la phase de poules de deux à quatre groupes, et en alignant le calendrier de ces compétitions sur celui de l’UEFA.

Mais si sa communication a d’abord été très libre, elle est désormais plus encadrée, le président malgache de la CAF traversant depuis quelques mois une période agitée. Il a ainsi été interpellé et placé en garde à vue à Paris, en juin dernier, à la suite d’une enquête sur la résiliation par la CAF d’un contrat qui la liait à l’équipementier allemand Puma au profit de la société française Tactical Steel.

Le patron du football africain doit par ailleurs se prononcer sur la rupture d’un accord à un milliard de dollars avec Lagardère, signé par son prédécesseur, ainsi que sur d’autres accusations, plus récentes, de malversations financières visant l’instance.

Dans la tourmente, Ahmad Ahmad n’a pas encore confirmé son intention de briguer un deuxième mandat à la tête de la CAF en 2021. Contrairement à son ancien secrétaire général, l’Egyptien Amr Fahmy, qui a d’ores et déjà annoncé sa candidature et débuté sa campagne.

Mouad Hajji, secrétaire général de la CAF (Maroc)

Quatre mois à peine après avoir intégré la CAF, cet ancien dirigeant du Raja Casablanca, devenu chef de cabinet de Moncef Belkhayat, quand ce dernier était ministre des Sports (2009-2011), a vite pris du galon. En avril 2019, Mouad Hajji a été choisi pour remplacer l’Égyptien Amr Fahmy – limogé sur fond de scandale financier. Ce qui fait de cet ancien dentiste, qui officiait jusque-là à la Fédération royale marocaine de football (FRMF), le numéro 2 de l’instance africaine du ballon rond.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte