Économie

L’Union européenne mobilise 4,6 milliards d’euros pour 15 pays africains

Andris Pielbags, le commissaire européen au Développement va ratifier, à Nairobi, les programmes indicatifs nationaux de 15 pays africains. Ce financement, mobilisé dans le cadre du 11e Fonds européen de développement, atteint 4,6 milliards d’euros.

Par
Mis à jour le 19 juin 2014 à 16:52

Andris Piebalgs est le commissaire européen au Développement. DR

Andris Piebalgs, le commissaire européen chargé du développement, se rend à Nairobi ce jeudi 19 juin 2014, où il restera deux jours, pour ratifier les « programmes indicatifs nationaux » de 16 pays de la zone « Afrique, Caraïbes, Pacifique » (ACP) – en l’occurence et à l’exception du Suriname, tous les pays concernés par cette visite sont situés en Afrique. Le montant total des investissements destinés à ces pays africains représente environ 4,6 milliards d’euros.

Ces programmes correspondents à des aides ciblées en fonction des « besoins » et des « priorités nationales » de chaque pays, indique le commissariat européen au Développement dans son communiqué. Pour chacun de ces États, l’aide européenne est orientée vers trois secteurs prioritaires – quatre exceptionnellement pour le Niger et le Sierra Leone, « pays fragiles » – déterminés en collaboration avec les pays concernés.

Découvrez les 15 programmes indicatifs nationaux grâce à cette inforgraphie.
(Cliquez sur les icônes pour connaître les détails de chaque opération) 

C’est à l’Ethiopie que sera allouée la plus grosse somme – 745 millions d’euros- pour l’accompagner dans les secteurs suivants : santé, agriculture, infrastructures et énergie.

Andris Piebalgs s’est déclaré satisfait de cette signature, qui selon lui « donne le feu vert à l’avenir de l’aide de l’UE dans ces pays » et fixe « les priorités du travail commun pour les sept prochaines années ».

Fonds européen de développement

Tous ces programmes indicatifs nationaux (PIN) sont financés à travers le Fonds européen de développement (FED) : cet instrument communautaire, dédié à la coopération au développement, a été doté en 2013 de 29,1 milliards d’euros pour la période 2014-2020, destinés à accompagner le développement de 78 pays de la zone ACP.

À ce titre, Andris Piebalgs a rappelé le rôle de premier plan qu’entend jouer l’Europe dans la coopération au développement avec les pays africains : « L’Europe reste le principal partenaire de développement des pays ACP et elle est résolue à aider ses partenaires à exploiter pleinement leur potentiel sur la voie à suivre ».

Lire aussi : 

L’Union européenne promet 1,8 milliard d’euros pour la RD Congo et le Rwanda 

Andris Piebalgs : L’emploi des jeunes est le plus grand défi de l’Afrique

L’UE débloque 140 millions d’euros pour la Guinée