Energie

Oando clôture l’acquisition des actifs de ConocoPhillips

Wale Tinubu, le directeur général d'Oando, a déclaré que l'activité amont représenterait environ les trois quarts des actifs d'Oando après l'acquisition.

Wale Tinubu, le directeur général d'Oando, a déclaré que l'activité amont représenterait environ les trois quarts des actifs d'Oando après l'acquisition. © Afolabi Sotunde/Reuters

La société pétrolière nigériane a obtenu l’approbation du gouvernement pour acquérir les actifs de l’américain ConocoPhillips. Une transaction de 1,65 milliard de dollars.

C’est l’euphorie boursière pour Oando. Les actions de la société pétrolière nigériane ont bondi de 10% ce vendredi 20 juin, soit le maximum autorisé sur la Bourse du Nigeria, après que la compagnie pétrolière a déclaré qu’elle avait obtenu l’approbation du gouvernement pour réaliser l’acquisition des actifs nigérians de ConocoPhillips pour 1,65 milliard de dollars, rapporte l’agence Reuters. L’action Oando, qui est également cotée à Johannesburg et à Toronto, est passée à 30,37 nairas (0,19 dollar) par action.

Oando a déclaré le 18 juin qu’il avait reçu l’approbation du gouvernement pour clore la transaction. Cette dernière, acceptée l’année dernière, avait été reportée à plusieurs reprises en raison des difficultés de la société à réunir des fonds, selon des sources citées par l’agence de presse. La compagnie pétrolière nigériane a finalement payé 550 millions de dollars en cash à ConocoPhillips et obtenu le reste du financement auprès des banques.

Lire aussi :

Wale Tinubu : « Dans cinq ans, nous visons 100 000 barils par jour »

Banque : les prêts syndiqués ont le vent en poupe


Après l’Algérie, ConocoPhillips récidive au Nigeria

Exploration & production

Les analystes s’attendent à ce que cette acquisition contribue significativement au résultat d’Oando. La junior nigériane espère quant à elle que cette opération l’aidera à achever sa transition : de distributeur de produits pétroliers raffinés, elle est en train de devenir une entreprise axée sur l’exploration et la production pétrolière et gazière.

Les champs de ConocoPhillips ont produit en moyenne quelque 43 000 barils de pétrole par jour en 2013 avec des réserves prouvées de 213 millions de barils équivalent pétrole. Wale Tinubu, le directeur général de la société, a déclaré que l’activité amont représenterait environ les trois quarts des actifs d’Oando après l’acquisition, contre 40% aujourd’hui.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte