Start-up

Après l’interdiction des taxis-moto à Lagos, les start-up du secteur dans la tourmente

Des pilotes de moto-taxis attendent des clients sur un marché de Lagos, Nigeria (photo d'illustration).

Des pilotes de moto-taxis attendent des clients sur un marché de Lagos, Nigeria (photo d'illustration). © Sunday Alamba/AP/SIPA

Les start-up Gokada, O-Pay et Max.ng cumulent à elles trois 184,6 millions de dollars en levées de fond depuis 2018, près de 20 000 chauffeurs et autant de véhicules. Mais depuis le 1er février, leurs véhicules n’ont plus le droit de rouler dans l’hyper-centre de Lagos.

« Elles n’ont pas leur place dans le Lagos du futur », c’est ainsi que le gouvernement de Lagos justifie l’éviction des près de 800 000 okada – moto-taxi en pidgin – qui arpentaient jusqu’à samedi 1er février les rues de l’une des villes les plus embouteillées au monde.

Nous étions en contact permanent avec l’administration concernant la régulation des courses de moto. Jamais on ne nous a dit qu’elles seraient interdites

Décrétée moins d’une semaine auparavant, la mesure concerne kéké (tricycles motorisés à l’indienne) et okada, englobant la flotte des trois start-up qui s’étaient lancées sur le marché des moto-taxis ces deux dernières années, à grand renfort de millions : Gokada, OPay et Max.ng.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte