Musique

Show-me : à Zurich, un nouveau tremplin pour les talents africains

Les sœurs Hié lors de l'édition 2018 de Show-me.

Les sœurs Hié lors de l'édition 2018 de Show-me. © Lauren Pasche/DR

Ce festival couteau suisse, créé par l’artiste Blick Bassy et la journaliste Elisabeth Stoudmann, se déroulera à Zurich à partir du 24 janvier. L’occasion d’offrir des scènes et du coaching à de petites formations musicales issues du continent africain et d’Europe.

Un événement qui permette au public de découvrir de nouveaux talents, et aux artistes de se découvrir une carrière ? Beaucoup en ont rêvé, Blick Bassy et Elisabeth Stoudmann l’ont fait.

On ne présente plus le premier, d’origine camerounaise, installé dans le sud de la France, qui s’est imposé autant comme artiste qu’en tant qu’autoentrepreneur. La deuxième est une journaliste suisse, co-fondatrice du magazine spécialisé Vibrations et manageuse culturelle, qui a œuvré un temps pour la Fondation de l’Aga Khan.

Le tandem a donc créé Show-me, dont la deuxième édition se déroule cette année. Cette manifestation hybride cumule, malgré un budget limité (80 000 euros), à Zurich, un festival musical (les 24 et 25 janvier), un « Lab » permettant des échanges entre professionnels (le 26), et une « Academy » avec ateliers d’écriture et sessions d’enregistrement (les 27 et 28).

L’idée trottait dans la tête de Blick Bassy depuis longtemps. « J’ai travaillé pendant plusieurs années sur l’évolution du métier de musicien, en produisant notamment une série de vidéos pour accompagner les professionnels, rappelle-t-il. Avec la fin du CD et les évolutions technologiques, un artiste doit aujourd’hui revoir totalement sa manière de faire en se centrant notamment sur les concerts. Malheureusement, les tourneurs sont saturés de demandes… et les musiciens se trouvent rapidement dans une impasse. Show-me a d’abord été créé pour leur proposer des interactions avec des programmateurs. »

Focus sur les artistes africains

Comme l’explique Elisabeth Stoudmann, la situation est d’autant plus frustrante qu’il est aisé aujourd’hui pour un nouveau venu de se faire connaître rapidement sur le web. « Les réseaux sociaux offrent une visibilité immédiate, permettent même de sortir un tube à des artistes qui sont un peu débrouillards. Mais passer à la vitesse supérieure en organisant des tournées nationales ou internationales reste compliqué. Car les grands marchés du type Midem ou Womex ferment leurs portes aux professionnels qui n’ont pas d’agence de booking. »

Sur la centaine de dossiers de candidatures reçus, onze artistes ont été retenus cette année pour les concerts, dont quatre Africains. Les artistes sud-africaines Thesis ZA et Kanii Axtro, la diva originaire de Guinée équatoriale Nelida Karr, et la Malienne Ami Yerewolo (qui n’avait pas pu se rendre à l’édition précédente, faute de visa).

En Afrique, le fossé est encore plus creusé entre les galériens de la débrouille et les méga-stars

Faire un focus spécifique sur les artistes du continent allait de soi. En Afrique, le fossé est encore plus creusé entre les galériens de la débrouille et les méga-stars signées par les majors récemment implantées. « Les artistes ont plus de difficultés à vivre du “live”, les tournées à l’échelle d’un pays ou d’une région sont compliquées… Sans parler des problèmes de visa », égraine Blick Bassy.

Show-me est là pour les aider à rebondir. Ainsi, les sœurs Hié, deux frangines d’origine burkinabé qui jonglent avec différents instruments de percussion, dont le djembé et le balafon, ont vu leur carrière nettement s’accélérer depuis la première édition. À tel point qu’elles ont été repérées par la vedette Pop britannique Damon Albarn. C’est dit, les beaux talents d’aujourd’hui et les stars de demain sont à Show-me.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte