Politique

Sénégal-RDC : une délégation congolaise à Dakar pour envisager un projet d’extension de Kinshasa

Réservé aux abonnés | | Par - Stanis Bujakera Tshiamala, à Kinshasa
Mis à jour le 20 janvier 2020 à 11h49
Pierre Goudiaby Atepa (Sénégal), architecte, homme d'affaires, président du Conseil d'administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilieres d'Abidjan (BRVM). Dans ses bureaux a Dakar, le 30 octobre 2019.

Pierre Goudiaby Atepa (Sénégal), architecte, homme d'affaires, président du Conseil d'administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilieres d'Abidjan (BRVM). Dans ses bureaux a Dakar, le 30 octobre 2019. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Trois ministres congolais sont arrivés à Dakar le 18 janvier pour une visite de trois jours, à la tête d’une large délégation, à l’invitation de l’architecte Pierre Goudiaby Atepa. À l’ordre du jour, la création d’un vaste pôle urbain destiné à désengorger Kinshasa.

L’architecte Pierre Goudiaby Atepa a de la suite dans les idées. Depuis l’élection de Félix Tshisekedi, il est en discussion avec le nouveau régime afin de concevoir, à quelques kilomètres de Kinshasa, la construction d’une annexe de la capitale congolaise, ainsi que JA l’avait révélé.

Mi-décembre, il était de passage en RDC pour dévoiler son projet en conseil des ministres. Mais cette présentation a été annulée in extremis.

Qu’à cela ne tienne ! Samedi 18 janvier, à son invitation, une large délégation congolaise, composée de quinze personnes, a atterri à Dakar. À sa tête, Pius Muabilu Mbayu Mukala, ministre d’État en charge de l’Urbanisme et de l’Habitat, Sakombi Molendo, le ministre des Affaires foncières, et Aggée Aje Matembo Toto, celui de l’Aménagement du territoire.

Visite de Diamniadio

Au programme de leur visite, qui doit se prolonger jusqu’au 21 janvier, des séances de travail avec le cabinet Atepa, qui a déjà conçu les plans de ce que pourrait devenir bientôt l’extension de Kinshasa, ainsi qu’une visite dans la ville nouvelle de Diamniadio, cette annexe de la capitale sénégalaise dont s’est inspiré l’architecte pour convaincre le régime congolais de désengorger la mégalopole aux 13 millions d’habitants.

Le 21 janvier, la délégation congolaise se rendra dans la ville nouvelle initiée par Macky Sall, où les ministres et leurs collaborateurs visiteront notamment le parc industriel, le Centre international de conférences Abdou Diouf (Cicad), l’hôtel Radisson et la cité des logements sociaux.

Les ministres congolais devraient également visiter l’un des pans de Diamniadio déjà opérationnel, à savoir la cité ministérielle, qui agrège à la périphérie de Dakar les ministères qualifiés de “techniques”.

L’architecte sénégalais envisage en effet de bâtir Kitoko, la ville nouvelle proposée au régime de Félix Tshisekedi, autour d’un pôle urbain dont la délocalisation des ministères serait l’épicentre.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte