Politique économique

Réforme du franc CFA : comment la fracture sur l’eco a éclaté au grand jour au sein de la Cedeao

Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie, et Romuald Wadagni, ministre béninois de l'Économie et des Finances, le 22 décembre à Abidjan.

Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie, et Romuald Wadagni, ministre béninois de l'Économie et des Finances, le 22 décembre à Abidjan. © DR

L’annonce du remplacement du franc CFA par l’eco avait-elle vraiment reçu l’aval de l’ensemble des pays de la sous-région ? La réaction des pays anglophones, le Nigeria en tête, laisse penser le contraire. Certains pointent une intervention du président français Emmanuel Macron.

Article mis à jour le 21 janvier 2020 suite à une réaction de la BCEAO.

Il y a un mois encore, les formes étaient maintenues. « Briefés » à Abuja par le président Alassane Ouattara, le 21 décembre 2019, les chefs d’État de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avaient « pris acte des transformations importantes en cours au niveau de la zone monétaire de l’Union monétaire ouest-africaine (Umoa) ». Ce brief avait eu lieu quelques heures avant l’annonce, à Abidjan, par le chef de l’État ivoirien et son homologue français, Emmanuel Macron, du remplacement du franc CFA par l’eco.

Deux jours plus tard, le compte-rendu officiel nigérian du tête-à-tête entre le président ivoirien et Muhammadu Buhari annonçait déjà les contours d’un profond malentendu entre Abidjan et Abuja sur les contours exacts de cette « réforme ». « Le président ivoirien s’est dit heureux d’annoncer qu’il a reçu le plein soutien du gouvernement français, sous la présidence de M. Macron, et que les États d’Afrique de l’Ouest sont libres de quitter l’union et de rejoindre l’eco : la nouvelle monnaie désignée pour la côte Ouest », affirmait la présidence nigériane.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte