Justice

Gabon : la CPI refuse de clore le dossier des violences post-électorales de 2016

Traces de violences dans les rues de Libreville, lors des violences post-électorales, le 1er septembre 2016.

Traces de violences dans les rues de Libreville, lors des violences post-électorales, le 1er septembre 2016. © Joel Bouopda/AP/SIPA

La première chambre préliminaire de la Cour pénale internationale refuse de clore le dossier des violences post-électorales de 2016. La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, avait pourtant préconisé de mettre un terme aux investigations.

La première chambre préliminaire de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé ce mercredi 15 janvier de ne pas écarter définitivement la possibilité d’ouvrir une enquête sur les exactions commises au Gabon après l’élection présidentielle de 2016.

La CPI avait été saisie en 2016 par l’État gabonais et l’opposition du pays, chacun estimant que le camp adverse était coupable d’actes pouvant être qualifiés de crimes contre l’humanité.

Le gouvernement estimait que certains opposants avaient commis des « faits relevant de l’incitation à commettre le crime de génocide ».

L’opposition accusait quant à elle les forces de l’ordre de violences lors de la manifestation du 31 août 2016, laquelle avait été suivie d’un bombardement du quartier général de Jean Ping dans la nuit du 31 août au 1er septembre, et d’une vague de répression menée par des milices armées.

Contre l’avis de Fatou Bensouda

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte