Pétrole & Gaz

Nigeria : comment de faux représentants du fonds souverain qatari ont piégé le pétrolier Lekoil

Façade du London Stock Exchange (Bourse de Londres)

Façade du London Stock Exchange (Bourse de Londres) © SIPA

Prêt frauduleux, consultant fantôme… C’est la douche froide pour le pétrolier nigérian Lekoil qui, depuis qu’il a découvert – et annoncé – le caractère frauduleux d’un prêt de 184 millions de dollars de la Qatar Investment Authority (QIA), subit un fort revers à la Bourse de Londres, où sa capitalisation a chuté de 35 millions de livres sterling (45,6 millions de dollars) en moins d’une semaine.

L’action Lekoil Limited a chuté de plus de 70 %, le 14 janvier, sur le marché alternatif d’investissement (AIM) à la Bourse de Londres, clôturant à 2,46 livres sterling (2,88 euros) au lendemain de l’annonce par le producteur pétrolier indépendant nigérian d’une tentative de fraude et de sa décision de suspendre sa cotation pour une journée.

La raison : une convention de prêt de 184 millions de dollars conclue quelques jours auparavant avec des personnes qui se sont fait passer pour des représentants de Qatar Investment Autority, le fonds d’investissement souverain du Qatar présidé par Ahmad Mohammed al Sayed, via un « montage complexe ». Cet accord visait le développement par Lekoil du champ pétrolier Ogo, sous licence d’exploration OPL 310.

« Sur la base de toutes les informations dont dispose actuellement Lekoil, l’accord de prêt que [nous avons] annoncé le 2 janvier semble avoir été conclu par notre société avec des individus qui ont construit un montage complexe afin de se faire passer pour des représentants de la Qatar Investment Authority », écrit Lekoil, dans un communiqué boursier en date du 13 janvier.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte