Entreprises & marchés

Las de l’instabilité des devises africaines, Aliko Dangote veut investir dans la finance à New York

Aliko Dangote, à Lagos en 2012.

Aliko Dangote, à Lagos en 2012. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Ses projets d’investissements hors d’Afrique se précisent. Aliko Dangote souhaite transformer son family office londonien et en créer un autre à New York. La diversification du groupe vise aussi à se protéger des devises africaines, aux cours incertains.

Dans une interview diffusée par Bloomberg le jeudi 9 janvier 2020 (mais enregistrée le 26 septembre à New York), l’homme d’affaires nigérian de 62 ans, le plus riche du continent, magnat du ciment à la notoriété internationale, annonce souhaiter investir dans la gestion de fortune aux États-Unis.

« Nous allons commencer à investir aux États-Unis. Nous ouvrirons un family office (bureau de gestion familiale de patrimoine, ndlr) à New York. Nous avons déjà un bureau à Londres qui est en activité depuis 30 ans. Nous voulons le transformer : une partie de ce bureau aura la même fonction que le family office de New York », déclare Aliko Dangote dans cette interview.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte