Économie

La reprise économique en Afrique demeure inégale, selon la Banque mondiale

Siège de la Banque mondiale, à Washington.

Siège de la Banque mondiale, à Washington. © Shiny Things, cc-by-sa-2.0

D’après ses perspectives économiques dévoilées le 8 janvier, la Banque mondiale s’attend à ce que l’Afrique tire son épingle du jeu dans un contexte mondial modérément rassurant.

La machine économique mondiale repartira en 2020 à toute petite vitesse sous l’effet d’un « redressement progressif des investissements et des échanges, après leur affaiblissement marqué de l’an dernier », prédit l’institution de Bretton Woods dans son rapport sur les « Perspectives économiques mondiales ». La croissance économique de la planète devrait atteindre cette année 2,5 %, après 2,4 % en 2019.

Il s’agit d’une moyenne qui recouvre une grande différence de dynamisme entre les économies avancées qui ne dépasseraient pas +1,4 %, car plombées par la faiblesse de leurs activités manufacturières d’une part, et les pays émergents et en développement qui atteindraient +4,1 %, d’autre part.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte