Politique économique

Le Maroc et le Japon signent un accord de promotion et de protection des investissements

| Par
Mis à jour le 09 janvier 2020 à 18h18
5e Commission mixte Japon-Maroc

5e Commission mixte Japon-Maroc © Maroc Diplomatie

L’accord a été signé mercredi à Rabat. Il est assorti de deux autres accords conclus à l’occasion de la 5e Commission mixte Maroc-Japon, qui vise à renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays.

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Keisuke Suzuki, et Mohcine Jazouli, le ministre délégué auprès du ministre marocain des Affaires étrangères, chargé de la Coopération africaine, ont signé mercredi 8 janvier dans la capitale marocaine plusieurs partenariats.

Les deux dirigeants ont notamment visé un accord de promotion et de protection des investissements. Celui-ci précise les traitements accordés aux activités d’investissement et aux investissements bilatéraux : la préférence nationale et le principe de nation la plus favorisée en phase de pré-investissement ; le traitement juste et équitable ; les conditions d’expropriation et d’indemnisation ; la liberté de transfert et les procédures de règlement des différends.

Suite de Ticad VII

En raison de sa position géographique en Afrique, et de sa proximité avec le marché européen, le Maroc attire les investissements étrangers en créant des zones économiques libres, considère le ministre des Affaires étrangères du Japon.

De fait, le nombre de sociétés japonaises implantées au Maroc est en constante augmentation et son investissement dans l’avenir devrait augmenter, a-t-il poursuivi.

Lors de la 7e édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad) tenue en août 2019, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé que le Japon mettrait tout en œuvre pour que l’investissement privé japonais en Afrique, qui valait 20 milliards de dollars au cours des trois dernières années, se poursuive. Cet accord devrait concrétiser cette annonce, promouvoir l’amélioration du climat des investissements au Maroc, établir des relations économiques plus étroites entre les deux pays et accroître les investissements du Japon en Afrique.

Non-double imposition

Lors de la rencontre du 8 janvier, un second accord sous forme d’échange de notes relatif à un don d’équipement au profit de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion du Maroc.

Une convention sur la non-double imposition en matière d’imposition sur le revenu a, elle aussi, été signée par les deux ministres. En outre, cette convention permettra aux autorités fiscales des deux pays de se consulter, d’échanger des informations en matière fiscale et de se prêter mutuellement assistance pour le recouvrement des créances fiscales.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte