Politique économique

Le fisc ivoirien vise 18 % de recettes supplémentaires en 2020

Présentation de l’annexe fiscale 2019 par le fisc ivoirien (archives)

Présentation de l’annexe fiscale 2019 par le fisc ivoirien (archives) © Direction générale des impôts de Côte d'Ivoire

En Côte d’Ivoire, les services des impôts se sont assigné un objectif de recouvrement de 2716,2 milliards de francs CFA, en hausse de 18,1 % par rapport à 2019 où les recettes fiscales avaient atteint 2 250 milliards de francs CFA.

L’année 2020 sera une année électorale qui s’annonce d’ores et déjà marquée par des tensions politiques. Malgré le risque que les acteurs économiques jouent les attentistes en baissant le rythme de leurs activités, l’administration fiscale ivoirienne a opté pour l’optimisme : «  Nous relèverons ce défi. La suspension de l’impôt minimum forfaitaire (IMF) fait partie des réformes de rationalisation des impôts pour cette année », a expliqué Abou Sié Ouattara, le directeur général des impôts, lors de la présentation de l’annexe fiscale à la presse ce jeudi 9 janvier à Abidjan.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte