Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d’Ivoire : quel avenir pour Guillaume Soro ?»

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : les dessous du transfèrement manqué de pro-Soro détenus à la MACA

Souleymane Kamaraté Koné - dit « Soul to Soul » - et Alain Lobognon.

Souleymane Kamaraté Koné - dit « Soul to Soul » - et Alain Lobognon. © Photomontages / Photos : DR

Trois proches de Guillaume Soro – Alain Lobognon, Souleymane Kamaraté Koné et Babou Traoré – ont été extraits de leur cellule par des forces de sécurité, dans la nuit du 7 au 8 janvier, en vue d’un transfert vers un autre lieu de détention. L’opération a finalement été avortée.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, aux environs de 23 heures, Alain Lobognon, Babou Traoré et Souleymane Kamaraté Koné – dit « Soul to Soul », tous trois proches de Guillaume Soro qui avaient été arrêtés le 23 décembre dernier, ont été extraits de leur cellule de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) en vue d’un transfert vers un autre lieu de détention.

Cette opération a, finalement, été avortée en l’absence de documents légaux autorisant ce mouvement.

Fin de non recevoir

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte