Banque

Ecobank : le Nigérian Emmanuel Ikazoboh nommé président

| Par
La décision d'Ecobank de ne pas distribuer de dividendes a été particulièrement contestée.

La décision d'Ecobank de ne pas distribuer de dividendes a été particulièrement contestée. © DR

Au cours de l’assemblée générale d’Ecobank qui s’est tenue le 30 juin, les actionnaires du groupe panafricain ont choisi comme nouveau président Emmanuel Ikazoboh, un ancien du cabinet Deloitte qui a travaillé notamment au Cameroun et en Côte d’Ivoire.

Emmanuel Ikazoboh a été nommé le 30 juin président du conseil d’administration du groupe Ecobank à l’issue de l’assemblée générale du groupe panafricain, tenue à Lomé. Au cours d’une conférence de presse, cet expert-comptable nigérian, faisant référence à la crise interne de gouvernance de 2013, a déclaré : « ces moments douloureux sont maintenant derrière nous. Le conseil d’administration est uni pour hisser la banque à une étape supérieure. Nous sommes déterminés et attachés au fait que la banque doit être gouvernée par des normes internationales de responsabilité et de gouvernance ».

Normes élevées

Il s’est engagé à « veiller à ce que les normes plus élevées de bonne gouvernance soient respectées » par Ecobank tout en espérant un retour de la banque à « une situation de distribution de dividendes pour que nous puissions aller de l’avant ». En effet, le groupe bancaire a décidé de ne pas distribuer des dividendes pour l’année 2013, « la maison mère n’ayant généré aucun bénéfice distribuable, nous ne sommes pas en mesure de proposer le versement d’un dividende au titre de cet exercice », a expliqué, lors de l’assemblée générale ordinaire du matin, André Siaka, qui assurait l’intérim de la présidence du conseil d’administration depuis le départ de Kolapo Lawson en octobre 2013. Interrogé sur les créances douteuses importantes de la banque au Nigeria, le nouveau président du conseil d’administration, Emmanuel Ikazoboh, s’est engagé à faire en sorte que « cela ne se reproduise plus ».

Longues discussions

Titulaire d’un MBA en gestion financière et marketing de la Manchester University Business School, Emmanuel Ikazoboh a à son actif plus de 25 ans d’expérience à des postes de dirigeant d’entreprise de haut niveau au Nigeria, en Côte d’Ivoire et au Cameroun, en Afrique du Sud. Il a été PDG de Deloitte Afrique de l’Ouest et centrale de 2007 à 2009 et administrateur au conseil d’administration de Deloitte & Touche de 2001 à 2009. Actuellement président de Hedonmark management services limited, une plateforme de paiement mobile nigériane, il a été dirigeant intérimaire de la Bourse du Nigeria et est administrateur de nombreuses entreprises.

L’assemblée générale d’Ecobank a été marquée par de longues discussions autour de l’absence de paiement de dividendes. Thierry Tanoh, directeur général du groupe au cours de toute l’année 2013 et jusqu’en mars 2014, avait fixé comme objectif à la fois d’augmenter le cours de bourse mais aussi d’accroître le niveau des dividendes versés par Ecobank, historiquement bas. Toutefois, en raison de créances douteuses en hausse de 145 % (à 362,6 millions de dollars) en 2013, les bénéfices du groupe ont lourdement chuté.

Les décisions présentées en assemblée générale ordinaire ont été, selon nos informations, adoptées, notamment la démission de quatre administrateurs (Sena Agbayissah, Kwasi Boatin, Assaad Jabre and Sipho Mseleku ) et la nomination de six nouveaux.

En revanche, les décisions présentées dans le cadre de l’assemblée extraordinaire ont été rejetées.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte