Energies renouvelables

Nigeria : Rensource Energy lève 20 millions de dollars pour électrifier l’économie locale

Dans les allées d'un marché de Lagos, le 20 juin 2016. (Photo d'illustration)

Dans les allées d'un marché de Lagos, le 20 juin 2016. (Photo d'illustration) © Sunday Alamba/AP/SIPA

La start-up nigériane, spécialisée dans le développement de réseaux off-grid pour les marchés et PME, vient d’annoncer la clôture de sa levée de fonds en série A, menée par les fonds d’investissement CRE Venture Capital et Omidyar Network.

Pour électrifier les marchés du continent, des alternatives mieux en mieux structurées émergent face aux générateurs électriques bruyants, polluants et potentiellement dangereux.

Le société nigériane Rensource Energy, fondée en 2015 et spécialisée dans le off-grid solaire (la fourniture de systèmes d’électrification non-reliés aux réseau électriques conventionnels), vient d’annoncer la clôture d’une levée de fonds de 20 millions de dollars en série A. La levée a été menée par les fonds CRE Venture Capital et Omidyar Network (créé par le fondateur de eBay, Pierre Omidyar).

Rensource Energy cible l’alimentation des commerces, petites et moyennes entreprises, mais surtout des grands marchés extérieurs urbains, considérant ces entités comme les principaux moteurs de l’économie locale.

Elle finance l’installation des mini-réseaux (panneaux solaires, batteries, systèmes de distributions), et facture la fourniture d’électricité aux commerçants locaux par des abonnements hebdomadaires ou mensuels.

Les grands marchés, moteurs de l’économie locale

Sise à Lagos, elle est pour l’instant active sur sept sites commerciaux, dans six des trente-six États du pays, mais elle prévoit d’élargir son activité à une centaines de marchés au Nigeria et en Afrique de l’Ouest, dans les deux années à venir.

En s’appuyant sur cette levée de fonds, les fondateurs de Rensource lancent aussi une plateforme en ligne d’accompagnement des commerçants (ou progiciel de gestion intégré), pour le suivi de leur chaîne d’approvisionnement, l’analyse des données financières, et la gestion de leur trésorerie.

Une perspective créatrice d’opportunités pour le Nigeria, plus grande économie d’Afrique, où en 2017, 76,8 millions de personnes n’avait pas accès à l’électricité (sur une population totale de 188,6 millions d’habitants, selon l’Agence internationale de l’énergie). Par ailleurs, selon le FMI, en 2019 les pertes économiques du pays étaient estimées à 29 milliards de dollars, en raison de son approvisionnement en électricité peu fiable.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte