Politique

Cameroun : les enjeux de la session extraordinaire du Parlement convoquée par Paul Biya

L'Assemblée nationale camerounaise, à Yaoundé (2011)

L'Assemblée nationale camerounaise, à Yaoundé (2011) © Renaud VAN DER MEEREN pour Les Editons du Jaguar

Plus de deux mois après le « Grand dialogue national » qui visait à trouver des solutions à la crise anglophone, l’Assemblée nationale camerounaise se réuni en session extraordinaire, ce vendredi. Les députés devraient notamment adopter la mise en place d’un statut spécial pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Tous les regards seront tournés vers le Palais des Verres de Ngoa Ekelle, où s’ouvre aujourd’hui une session extraordinaire de l’Assemblée nationale. Cette session parlementaire spéciale, convoquée sur instruction du président Paul Biya deux jours après la fin de la traditionnelle session de novembre, revêt une importance particulière pour Yaoundé. Car si l’ordre du jour de ces travaux n’a pas été communiqué, de nombreux élus de la majorité présidentielle s’accordent à dire que l’examen et l’adoption du statut spécial à donner aux régions anglophones devrait en être le sujet phare.

Pression de la communauté internationale

Joseph Dion Ngute, le Premier ministre camerounais, lors de l'ouverture du dialogue national à Yaoundé, le 30 septembre 2019.

Joseph Dion Ngute, le Premier ministre camerounais, lors de l'ouverture du dialogue national à Yaoundé, le 30 septembre 2019. © DR / Dialogue national

António Guterres a recommandé aux autorités camerounaise de « s’appuyer sur l’élan positif généré par le dialogue national »

L’implémentation de cette résolution transmise au président Paul Biya à l’issue du « Grand dialogue national », qui s’est tenu fin septembre, fait d’ailleurs l’objet d’une attention particulière de la part de la communauté internationale, qui maintient la pression sur les autorités de Yaoundé.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte