Société

Le Rwanda lance sa première campagne de vaccination contre Ebola

Le Rwanda a lancé dimanche dans l’ouest du pays, à la frontière avec la République démocratique du Congo, sa première campagne de vaccination contre l’épidémie d’Ebola, qui fait des ravages chez le voisin congolais.

Par
Mis à jour le 8 décembre 2019 à 18:25

Un agent de santé de l’OMS vaccinant un agent contre Ebola, qui ira ensuite vacciner des personnes susceptibles d’avoir le virus à Mbandaka, au Congo (photo d’illustration). © Sam Mednick/AP/SIPA

Le gouvernement rwandais envisage de vacciner 200 000 personnes en un an dans les districts de Rubavu et de Rusizi, au nord et sud du lac Kivu.

« Le nouveau vaccin, produit par une filiale belge (des laboratoires américains) Johnson&Johnson, sera administré à 200 000 personnes sur 12 mois », a déclaré en conférence de presse la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba.

« Tous les pays situés dans les zones à risques, même s’ils n’ont pas été touchés par Ebola, se sont vu conseiller par le Groupe stratégique consultatif d’experts (de l’Organisation mondiale de la Santé) d’utiliser le vaccin Johnson&Johnson pour protéger ceux qui ont de fortes probabilités d’entrer en contact avec des gens vivant dans des zones où Ebola a été signalé actif », a-t-elle ajouté.

Utilisation du même vaccin qu’en RDC

Le Rwanda utilise le vaccin expérimental Ad26-ZEBOV-GP, qui avait été employé pour la première fois à la mi-novembre à Goma, en RDC, de l’autre côté de la frontière.

L’épicentre de l’épidémie en RDC, qui a fait plus de 2 200 morts depuis août 2018, se situe à 350 km au nord de Goma, dans la région de Beni-Butembo, et marginalement dans la province de l’Ituri.

Plus de 250 000 personnes ont déjà été vaccinées en RDC par un premier vaccin, le rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe américain Merck Shape and Dohme. C’est la première campagne de vaccination contre Ebola jamais lancée par les autorités rwandaises.