Agroalimentaire

La Côte d’Ivoire dans le tiercé des producteurs africains de coton

Vue d'une usine textile en Côte d'Ivoire.

Vue d'une usine textile en Côte d'Ivoire. © Émilie Regnier pour Jeune Afrique

Réformée et soutenue par l'État, la filière coton est en pleine renaissance et fait entrer la Côte d'Ivoire dans le top 3 des producteurs africains d'or blanc.

Le gouvernement ivoirien a mis en place, cette année, une subvention de 21 milliards de F CFA pour la campagne 2019-2020, afin de soutenir la production de coton et de noix de cajou, essentiellement cultivés dans le nord du pays.

Une annonce faite fin novembre par le chef de l’État Alassane Ouattara, lors d’une visite dans la ville de Katiola (centre-nord du pays). Ce fonds est constitué d’une facilitation à l’acquisition d’intrants et d’engrais pour les paysans, et surtout d’un soutien au prix pour permettre aux entreprises de payer le prix bord champ fixé à 300 F CFA le kilogramme.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte