Elections

Municipales à Madagascar : Naina Andriantsitohaina en tête à Antananarivo, selon la Ceni

Naina Andriantsitohaina, candidat à l'élection municipale à Antananarivo.

Naina Andriantsitohaina, candidat à l'élection municipale à Antananarivo. © YouTube/Nicolas RABEMANANJARA

La commission électorale malgache a publié les premiers résultats provisoires des élections municipales du 27 novembre. Sur l’ensemble des bureaux de vote de la capitale Antananarivo, le camp présidentiel l’emporterait de très peu face au candidat du TIM, le parti de Marc Ravalomanana.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a dépouillé les bulletins de l’ensemble des 1 202 bureaux de vote de la capitale. Encore provisoires, les chiffres indiquent que Naina Andriantsitohaina, le candidat de la plateforme IRK, du camp du président Andry Rajoelina, mène la course avec 48,97 % des voix. Il est talonné par Rina Randriamasinoro (45,45 %), le représentant du TIM, le parti de l’opposant et ancien président Marc Ravalomanana. Le concurrent arrivé troisième, Alban Rakotoarisoa, est largement distancé puisqu’il n’obtient que 4,42 %.

L’écart entre Naina et Rina est très faible : seulement 5 831 voix. Un chiffre à comparer à la population en âge de voter dans la capitale, d’au moins un million de personnes, même si l’on manque de statistiques précises. Le taux d’abstention bat quant à lui des records, 76,79 % des inscrits ayant choisi de ne pas se rendre aux urnes.

Résultats nationaux définitifs mi-janvier

Le scrutin du 27 était aussi l’occasion d’élire, à part, les conseillers municipaux. Dans la capitale, l’écart entre les deux grandes formations est encore plus serré. Sur 81 % des bureaux de vote, la plateforme IRK l’emporterait avec 45,58 % des voix, contre 45,05 % pour le TIM, soit un écart de moins de 1 000 suffrages.

La Ceni annoncera officiellement les résultats provisoires dans une dizaine de jours, une fois qu’elle aura effectué son décompte sur l’ensemble du territoire

Ailleurs dans le pays, les opérations de comptage se poursuivent. La Ceni annoncera officiellement les résultats provisoires dans une dizaine de jours, une fois qu’elle aura effectué son décompte sur l’ensemble du territoire. Il faudra ensuite attendre les résultats définitifs, qui seront annoncés par les tribunaux administratifs après le traitement des éventuels contentieux au plus tard mi-janvier. Contrairement aux élections présidentielle et législatives, la Haute Cour constitutionnelle n’est pas compétente pour les municipales.

Si les chiffres provisoires de la Ceni se confirmaient, ce serait une troisième victoire électorale pour le président Andry Rajoelina, après la présidentielle de fin 2018 et les législatives de mai 2019, où sa plateforme de partis avait remporté 84 sièges sur 151, contre 16 pour le TIM.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte