Transport aérien

Alexandre de Juniac (Iata) : « Le ciel africain doit faire confiance aux forces du marché ! »

Alexandre de Juniac, directeur général de la Iata (association internationale du transport aérien

Alexandre de Juniac, directeur général de la Iata (association internationale du transport aérien © International Transport Forum

À l’aune des expériences de libéralisation du secteur ailleurs dans le monde, le directeur général de la très puissante association mondiale des compagnies aériennes invite les États africains à accélérer la mise en place du Ciel unique.

Dans le salon d’un grand hôtel mauricien, privatisé pour l’occasion, Alexandre de Juniac, directeur général de l’Association internationale du transport aérien (Iata), recevait ses interlocuteurs le 11 novembre dernier, en marge de la 51e assemblée générale de l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa).

L’occasion pour l’ancien PDG d’Air France-KLM de discuter à bâtons rompus avec Jeune Afrique de la mise en place du Marché unique du transport aérien africain (Mutaa), à l’aune des expériences de libéralisation sur les autres continents, et de bousculer quelques idées reçues. Extraits.

Jeune Afrique : Comment jugez-vous de l’avancée du Mutaa ?

Alexandre de Juniac : Elle pourrait être plus rapide. L’ouverture du marché ne date pas d’hier ni d’avant-hier, mais de la Déclaration de Yamoussoukro, donc d’il y a trente ans. Nous avons connu ces mêmes blocages protectionnistes lors de la dérégulation du ciel européen. Qu’on avance enfin !

Vous êtes favorable à la libéralisation du ciel…

Grâce à elle, partout dans le monde, le trafic a explosé. Et le passager en général a pu voyager pour beaucoup moins cher vers beaucoup plus de destinations.

… mais ne pensez-vous pas qu’en Afrique, cela favorisera les plus gros, et en l’occurrence Ethiopian Airlines ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte