Justice

Gabon : le procureur de la République Olivier Nzaou a été démis de ses fonctions

Point de presse du procureur de la République Olivier Nzaou, en mars 2019.

Point de presse du procureur de la République Olivier Nzaou, en mars 2019. © Capture d'écran / aLibrevilleTV

Le procureur de la République du Gabon Olivier Nzaou a été démis de ses fonctions vendredi 22 novembre par le conseil supérieur de la magistrature. Il était réputé proche de l’ancien directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba, Brice Laccruche Alihanga.

Le procureur de la République du Gabon près le tribunal de première instance de Libreville, Olivier Nzaou, a été démis de ses fonctions, vendredi 22 novembre, lors d’une session du conseil supérieur de la magistrature. Lors de cette même session, il a été nommé avocat général de la cour d’appel de Franceville.

Interpellations en série

Son éviction serait, selon nos sources, liée à l’opération de police lancée il y a plus d’une semaine et ayant conduit à l’interpellation de plusieurs cadres d’entreprises publiques, parapubliques et d’établissements bancaires. Jeudi 21 novembre, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, porte-parole de la présidence et conseiller politique en charge de la communication auprès du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba (ABO), a notamment été interpellé, comme, avant lui, Ismaël Ondias Souna, ancien directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), et Renaud Allogho Akoue, ancien directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Olivier Nzaou, réputé proche de l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, avait été nommé le 4 juillet 2018.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte