Finance

Finance : Oragroup change d’actionnaire majoritaire

Façade d'une agence de la banque Orabank à Abidjan, en Côte d'Ivoire, en mars 2016.

Façade d'une agence de la banque Orabank à Abidjan, en Côte d'Ivoire, en mars 2016. © Jacques Torregano pour Jeune Afrique

La caisse générale de retraite des agents de l’État de Côte d’Ivoire devient l’actionnaire majoritaire de la banque Oragroup. Elle succède ainsi au fonds d’investissement panafricain Emerging Capital Partners, qui était entré au capital du groupe en 2008.

Le fonds d’investissement panafricain Emerging Capital Partners (ECP) a annoncé, jeudi 21 novembre, la signature d’un accord pour la cession partielle de ses parts dans la banque togolaise Oragroup à l’Institut de Prévoyance Sociale – Caisse Générale de Retraite des Agents de l’État (IPS-CGRAE) de Côte d’Ivoire.

Comme l’avait révélé Jeune Afrique Business Plus, après approbation des autorités de régulation, IPS-CGRAE deviendra l’actionnaire majoritaire du groupe bancaire panafricain, avec 61,45 % de son capital. À la Bourse régionale des valeurs mobilières, la capitalisation d’Oragroup atteignait 273,5 milliards de F FCA (417 millions d’euros), ce jeudi 21 novembre.

L’accord inclut également la vente partielle des intérêts de plusieurs actionnaires institutionnels d’Oragroup (Proparco, DEG, BIO et BOAD). Considérant les perspectives de croissance et le plan de développement du groupe bancaire, ECP restera actionnaire d’Oragroup avec environ 20 % de son capital. Une manière aussi d’accompagner l’IPS-CGRAE dans la durée, car la banque n’est pas son cœur de métier.

Produit net bancaire multiplié par douze

Avec 3,7 milliards de dollars (3,3 milliards d’euros) de bilan au 31 décembre 2018, 221 millions de produit net bancaire (multiplié par douze depuis 2008, selon ECP) et 510 926 clients, Oragroup se classe en dix-huitième position du classement Jeune Afrique 2019 des banques ouest-africaines. Par ailleurs, la BOAD conservera durablement 40 % du capital d’Orabank Côte d’Ivoire et de ses succursales : Orabank Burkina, Orabank Guinée-Bissau, Orabank Mali, Orabank Niger et Orabank Sénégal.

Cette transaction fait suite à l’introduction d’Oragroup à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) en avril 2019, à hauteur de 20 % de son capital. L’initiative avait permis à la banque de lever 97 millions de dollars, et l’IPS-CGRAE avait souscrit à cette offre publique de vente pour 9 % du capital flottant d’Oragroup.

« ECP est très fier du chemin parcouru depuis l’entrée au capital et l’accompagnement d’Oragroup en 2008, a déclaré Vincent Le Guennou, Co-CEO d’Emerging Capital Partners. La stratégie d’ECP est de créer de la valeur dans chacun de ses investissements en portant toutes les activités de l’entreprise aux standards internationaux […]. L’introduction en Bourse, puis cette transaction, valident cette stratégie. »

« Financée par des revenus exceptionnels, l’acquisition d’Oragroup constitue une date historique pour la CGREAE, qui devient ainsi un acteur clé du développement et du financement de nos économies régionales », a indiqué le directeur général Abdourahmane Tiémoko Berte. Cette caisse de retraite et ses 83 000 adhérents « renforceront durablement les performances du groupe bancaire et amélioreront les offres de produits pour le bien-être des retraités et des agents de l’État, en Côte d’Ivoire et dans la sous-région », conclut le communiqué publié pour l’occasion.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte